“Chaud-Froid entre Var et Tinée”, le remake

En général les remakes c’est pas terrible, mais en ce début mars, l’exception confirme la règle.

5 ans après l’édition originale (voir https://www.ascvtt.com/2017/01/08/chaud-froid-entre-var-et-tinee/), on a pas été déçu par la séance…

Certains voulaient démarrer à 10h de la Courbaisse, connue pour ses températures hivernales glaciales, mais ce sera 9h, et finalement pas si froid que ça, même si le soleil reste voilé.

1ère surprise : un bout de la piste originale a disparu, une variante ayant été récemment tracée au bulldozer, droit dans la pente. On remarque plusieurs capteurs (sismiques ?) qui surveillent en permanence le flanc de la colline instable. On ne s’attarde donc pas.

 

 

c’est pas très stable en face non plus

 

Pause touristique au fort du pic Charvet, à l’abri derrière ses lourdes portes métalliques.

 

Autre curiosité attendue, le sentier se resserre pour former un crête entre Var et Tinée. Le reste du sentier qui rejoint Tournefort est majoritairement descendant et bien agréable.

La fameuse crête

 

La suite est un demi-tour prémédité, mais on insiste pour aller voir…

La tempête Alex a emporté 30 mètres de sentier, laissant un à-pic peu engageant. Visiblement un contournement est en préparation par le fond du vallon, mais aujourd’hui il faudra faire marche arrière. Le bout de sentier se fait bien dans les 2 sens, c’est pas plus mal.

 

 

C’était là…

  

Un bout de bitume plus tard, un autre sentier modifié, mais lui déjà réparé : de superbes épingles dans les terres grises remplacent avantageusement le morceau effondré. C’est hélas un peu court.

Au-dessus de Massoins un bon poussage-portage nous attend, histoire de creuser l’estomac pour le sandwich.

 

Vue sur rien mais bon sandwich

Arrive ensuite la descente sur Villars, bien connue, qui se refait avec plaisir.

Là on est tout en bas…

 

ça faisait un moment que j’avais repéré le panneau, et là on a 2 volontaires pour la photo…

  

Puis c’est la remontée à Massoins puis à Tournefort par la route.

Massoins

 

Un remake n’est pas forcément la copie conforme de l’original, et après une négociation étrange, on décide de changer la fin du film. De Tournefort on descend direct vers la Tinée, et il y aura peut-être un bonus…

 

c’était pas vraiment prévu mais c’est bien quand même

 

Pas de patou cette fois-là

   

 

Jusque-là on s’en est pas trop mal sorti, on se dirige donc gaillardement vers Roussillon pour le traditionnel bonus.

Mais Alex était là aussi… on hésite, puis on y va quand même.

 

On sent comme un doute quand après avoir passé le vallon impossible, il faut maintenant tourner à gauche dans un sentier imaginaire caché dans les broussailles.

Mais le suspense est de courte durée, après quelques dizaines de mètres droit dans la pente, on rejoint 2 ruines et un superbe sentier épinglu bien rustique.

 

Puis c’est le traditionnel apéro au parking, tout est bien qui finit bien.

Ce fut une sortie bien menée avec 4 descentes en parfait état. Et pour le reste, on a randonné, visité, poussé, porté, fait demi-tour, roulé sur la route, changé la trace initiale mais pas les bonus ; avancer sur un sentier parfois abîmé nécessite d’être très motivé mais ajoute du piment a la descente.

Participants:

Isa, Antoine, Sylvain B, François, Yvan, Kristof.

 

3 réflexions sur ““Chaud-Froid entre Var et Tinée”, le remake

  • François Dar2
    10 avril 2022 à 9 h 17 min
    Permalien

    J’ai beaucoup apprécié le changement de programme final car en effet ça pimente une sortie… (Même si c’etait plus ou moins prémédité 😉

  • 11 avril 2022 à 20 h 43 min
    Permalien

    Merci pour ce beau CR si bien détaillé qu’il nous fait revivre cette journée

  • 12 avril 2022 à 7 h 41 min
    Permalien

    Bonjour, Aah oui…ça donne envie…! Mais cela demande à se muscler les biscottos, pour porter le vélo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.