Grand Bérard – Ubaye J1

Le Parpaillon s’est révélé parfait pour démarrer en douceur le premier mini-séjour de l’été que l’on peut résumer par ma maxime favorite : un 3000 par jour. Et plus particulièrement, c’est le Grand Bérard qui s’y colle dans une atmosphère authentique avec deux vallons sauvages.

Nous arrivons à démarrer à peu près à l’heure ou pas trop en retard, le temps de retrouver tout le monde, ceux venus la veille et ceux partis le matin, au bar de la Condamine Chatelard, de monter à la Chapelle Saint-Anne et de préparer nos affaires.

Nous croisons peu de voitures sur la piste qui mène au tunnel du Grand Parpaillon que nous quittons au Plan de Parpaillon pour emprunter le vallon de devinez-quoi, oui du Parpaillon. Tout va encore bien, personne ne me reproche l’absence de navette (250 m de D+), peut-être parce que Marc n’est pas là.

Il faut dire que c’est stratégique ! Nous sommes un club de VTT et il est bon de rouler en montée de temps en temps : en effet, rapidement, Emmanuel et Guillaume, non accoutumés à la haute montagne, découvrent avec joie la notion de pédalage difficile / poussage.

Il faut porter pour le Pas de Reverdillon. J’emprunte la machine de Max pour un petit cours pratique illustré à l’attention des nouveaux, vous avez 9 positions différentes : bas du cadre sur l’épaule, bas du cadre sur le dos, bec de selle, la tête au milieu du cadre, …

Le sentier globalement bien tracé est effondré sur une centaine de mètres, ce qui nous oblige à nous engager dré dans le pentu dans un pierrier très raide, portion qualifiée de « rustique ».

Le groupe se divise, pendant que certains font la sieste, les autres entament l’ascension pédestre du Grand Bérard. Une vague sente très aérienne, avec plusieurs passages où il faut mettre les mains, nous mène à la croix sommitale : chacun avance à son rythme, l’altitude commençant à se faire sentir sur quelques organismes.

On profite, le panorama vaut le coup d’oeil, bien que l’horizon soit bouché par les nuages. Maintenant plus que de la descente, il nous faut retrouver nos vélos au Pas de Reverdillon : le groupe resté là-bas s’enfuit cavalièrement (deux coups de sifflet) dès qu’il m’aperçoit en éclaireur.

Celle-ci est magnifique, lisse, tout en travers et lacets puis en zigzags / serpentins joueurs quand la pente s’amenuise.

Visiblement nettoyée depuis l’an dernier, tout s’enchaine sans temps morts et le plaisir va croissant. Même les semi-rigides apprécient.

_______________________________________________________

Participants : Caro, Emmanuel, Fabien, Guillaume, Max, Sophie, Sylvain

Parcours : Chapelle Saint-Anne, Pont du Berard, Plan de Parpaillon, Pas de Reverdillon – Grand Berard – Pas de Reverdillon – Pont de Berard – Chapelle Saint-Anne

Topo
Trace GPX

Statistiques : 23 km, +/- 1.300 m, 6h10

Albums : Emmanuel, Sylvain

2 pensées sur “Grand Bérard – Ubaye J1

  • 18 juillet 2011 à 7 h 07 min
    Permalink

    Super beaux ces paysages ! Trop rapide pour ecrire ton CR et même avec des p’tites anecdotes 😉 Quelle efficacite !!

  • Ping : Tour du Grand Bérard « VTTrip

Commentaires fermés.