Migration dans l’Esterel

Le froid ayant envahi nos contrées sudistes nous voilà obligés de migrer vers la mer… Laurent pic l'ours

Depuis 3-4 jours le froid c’est emparé de la côte d’azur, quand je pense que le week-end dernier nous roulions encore à la montagne en tee-shirt…. Ce froid ne nous empêchera pas de rouler qu’à cela ne tienne, direction l’Esterel avec Max, Laurent et Bertrand. montée col Notre Dame Montée au col Notre Dame petit tour du Pic de l’ours puis descente en direction du lac de l’écureuil. Une des plus belles descentes du coin mais la végétation a repris le dessus et a tendance à nous pousser à l’exterieur du single. laurent au col de Théoule Le lac de l’écureuil est à sec et tout le vallon de la Cadière est gelé jusqu’au col du même nom. Descente par la spéciale de la Razorbike avec le long travers qui nous ramène au col de Théoule. Final obligatoire par Ushuaia. Max au pic de l'ours

3 pensées sur “Migration dans l’Esterel

  • 18 novembre 2007 à 18 h 23 min
    Permalink

    C’est quoi comme descente depuis le pic de l’ours? C’est le ravin de la dent de l’ours?

  • 20 novembre 2007 à 11 h 57 min
    Permalink

    Yes, celui qui descend dans le ravin de la dent de l’ours. La vegetation a bien repris le dessus depuis la dernière fois que je l’avais pris. Doit pas être descendu tous les jours…..

  • 21 novembre 2007 à 21 h 46 min
    Permalink

    Dommage pour la végétation, c’est une descente avec un sacré potentiel (de mangeage d’arbre surtout)

Commentaires fermés.