WE à Beauvezer

 

Samedi – Lac de Lignins

B&B; Sebastien-; Isa; JJG; Ritter

La montée fut longue jusqu’au lac; au passage nous avons aperçu un van décoré

 

Nous avons une image des coupables qui en rigolent encore…

au lac des Lignins nous avons croisés des bêtes dans la brume

L’espèce Bell étant particulièrement agressive

Arrivés sur la lune

Nous partîmes à la recherche du soleil

Plus tard c’est la descente dans les gorges de Saint-Pierre. JJG nous avait prévenu d’y aller cool… sur le vélo (ou assis au bord !!!) nous n’avons pas conscience du danger.

Plus je filmais plus je voyais le précipice

jusqu’à voir le pied de St Pierre sur le bord du précipice 

Mah tutte benne

Je me suis réveillé ce matin en sueur au souvenir de ces images.

 

Une très belle manière de commencer ma retraite👍 , une belle équipe, un beau topo, de toutes petites températures, une grande montée & de grandes descentes… le tout saupoudré d’un peu de neige. Certes ça manquait un peu de soleil, mais on a eu droit à une belle cascade de l’organisateur… 😆
Jean-Jacques

J’aime ces sorties d’exception, où la météo se combine à des paysages déjà somptueux pour nous offrir des images uniques. Et c’était le cas ce samedi avec une grosse baisse nocturne des températures associée à un petit front orageux la veille au soir. Le résultat offrait une fine couche de neige/grêlons sous les 2000m qui transformait radicalement les paysages entres éclaircies et nuages bas parfois denses, avec lumière radicale et changeante. Neige qui n’aura pas tenu la journée.
La proposition de JJ de bifurquer à la cabane de Congerman vers les gorges de St Pierre était sans doute une très bonne idée. Ca faisait un bail que nous n’y étions pas passés avec Susie et il faut avouer que ce mini grand canyon est toujours impressionnant et unique, surtout lorsqu’un droniste a la bonne idée de varier les angles de vue habituels pour les rendre encore plus vertigineux 😍
Bourriquet

Dimanche- Montagne de Boules

B&B; Seb; Isa; Ritter

Petit problème dans la nuit avec la charge de batterie d’Isa qui ne présentait que 3 barres. Par solidarité club B&B prêtent leur 4eme batterie qui sera portée en partie par Ritter puis pour le reste par Seb.

La première montée par la route était tranquille ; ça s’est compliqué dans les sous-bois pour arriver sur une pente très raide en zigzag dans les cailloux.

Là-bas premier répits , de courte durée car un troupeau de mouton était éparpillé sur la montage et les Patous ont adoré nous dire bonjour de très près.

Mais la première descente arriva:

et soudain ce fût le choc

évité de justesse grâce au pilotage expert d’Isa

La remontée tout là haut fût plus calme. Le choix était cornélien: passer par la droite ou par la gauche? par la gauche était vraiment trop simple….ceux qui sont passés à droite ont eu le droit aux montagnes russes (en montée c’est moins bien).

arrivé au col de la vachère nous prenons sur la gauche pour une descente qui démarre difficilement (gros cailloux impassables) puis dévers minéral pour se finir sympathiquement

le bonheur est débordant, autour de Susie tout est rose !

Le groupe est retrouvé

et ceci n’est qu’une partie de ce merveilleux périple…

vous découvrirez ainsi sur les photos de Pierre le refuge de Boules (le moyen âge); et bien d’autres beautés: le long passage sur le dévers boisé jusqu’à Thorame -Basse et enfin les 6 derniers km sur la route en file indienne pour retrouver Beauvezer.

Bourriquet : Il faut parfois prendre des risques. Le topo vttour relevé par Seb fait partie de ces parcours VDM très peu fréquentés, où les commentaires lus entre les lignes font parfois craindre du “vélo de m…” plutôt que de montagne. Vttour est bien connu pour être un repère d’intégristes qui ne conçoit pas une sortie sans gros portages et passages T5 velus 😝

Mais comme on est curieux et téméraires, on a donc bouclé ce grand tour de Boules avec des images plein les yeux 😍

Contrairement à la veille, nous ne sommes plus en ubac avec de la neige mais en adret avec un soleil plus chaud. La première montée d’abord roulante (en s’employant un peu) devient vite difficile et pénible dans le mur des gorges de Groum. Une fois à la baisse, un petit tour au pic de Mal Ubac voisin pour voir Beauvezer et la vallée du Verdon depuis 1953m.

Dans la plaine de Jassaud les moutons sont rois, et les patous qui vont avec aussi, sous le regard certainement curieux et moqueur des deux bergers perchés en hauteur qui ne doivent pas souvent y croiser des vtt. Première courte descente dans les terres grises où Ritter fait quelques plans drone par grand vent. L’avancée se complique jusqu’à la barre de Boules jusqu’au col de la Vachière d’où on redescend freeride pour trouver un passage dans cette fameuse barre.

Le grand travers descendant qui suit, visible jusqu’à très loin, semble appétissant, mais c’est sans compter plusieurs passages inroulables et d’autres expo et étroits. Banana s’y retrouve en mauvaise posture vélo d’une main et appuis fuyants de l’autre tandis que le drone la nargue ! Heureusement ça s’améliore franchement après et à partir de la cabane de Boules dans un pli de falaise, c’est full speed et virolos jusqu’au vallon de l’Issole.

La remontée sous la barre de Chamatte à ce stade se fait durement sentir mais se roule intégralement (en s’employant comme d’habitude). On l’oublie vite avec une descente finale d’anthologie jusqu’à Thorame Basse où il reste une dizaine de km de route pour rejoindre Beauvezer.

Un topo rustique donc mais avec des images et quelques descentes d’exception

 

 

Sylvain Cerise

Ritterdart

VTT enduro et XC ; Ski de fond ; paramoteur.... beaucoup de plaisirs en nature .

Une réflexion sur “WE à Beauvezer

  • 27 octobre 2022 à 21 h 51 min
    Permalien

    C’est la classe ces encarts verts !

    C’est comme un article dans le magazine !

    Ils sont forts à l’ASCVTT !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *