Marta a revêtu un léger voile blanc

En cette très belle journée du mois de novembre nous voilà parti tôt pour la Brigue, vallée de la Roya qui porte toujours, après 2 années écoulées, les stigmates de la tempête Alex, sans compter que cette vallée était déjà laissée pour compte depuis 1947 

Rdv sur le parking de la gare, à l’ombre, où il fait bien, bien froid.

Multicouches de vêtements + bonnets + gants d’hiver revêtus,  on file vers la montagne.

Arrivés face sud nos os sont réchauffés.

S’ensuit une longue piste raide, tantôt ensoleillée, tantôt enneigée.

La montée à la cime se fait pour Sylvain droit dans la pente à pieds et pour Edouard et moi en mode ++ car le manteau de neige fait bien 10 bons centimètres.

Au sommet c’est beau, la vue est dégagée à 360°, d’un côté les îles de Lérins miroitent dans la mer à l’opposé dans le lointain le Viso nous montre son croc.

On cherche un peu notre chemin dans le début de descente puis on attaque les épingles sur un beau manteau de neige qui accroche bien, mais fait parfois un peu peur.

La descente continue à travers bois puis dans la caillasse, un topo habituel et très plaisant.

Sylvain a tenu ses engagements, un tout petit portage, une belle neige juste ce qu’il fallait pour l’aventure. 

Edouard nous a servi sa bière maison, très savoureuse.

Transis et heureux on a repris le chemin du retour,  chauffage à fond dans l’auto.

Merci les garçons !

 

3 réflexions sur “Marta a revêtu un léger voile blanc

  • 30 novembre 2022 à 14 h 17 min
    Permalien

    Belle balade de courageux .
    Bravo pour les references historiques

  • 4 décembre 2022 à 17 h 39 min
    Permalien

    joli, comme d’habitude ! Mais le GPS ne correspond pas, à moins qu’avec la tempête Alex, la cime de Marta n’ait été emportée jusqu’en Espagne !

  • 8 décembre 2022 à 12 h 01 min
    Permalien

    @catel : à moins de ne pas savoir lire une trace et utiliser un gps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *