Transvalléenne en duo

Réveil 6h30, ça pique un peu, la récompense, c’est de voir le soleil se lever.

Nous profitons de Vincent le navetteur, qui nous emmène Christophe et moi à Gréolières les neiges, ce qui nous permettra de ne pas remonter chercher l’auto en fin de journée et ça, c’est drôlement agréable.

Départ de Gréolières les neiges à 9h30 comme prévu malgré une rupture de chaîne (encore une fois)

S’enchaîneront de belles montées et des descentes en tous genres : Des cailloux, des épingles, des marches, des DFCI, des bois, des forêts, des patous, du brouillard, du maquis, des ronces, des gens . 

Bon grip grâce à la pluie récente.

La première partie de la descente : des épingles à grosses marches à l’entrée et à la sortie, juste ce qu’il fallait dixit Christophe (??)

Liaison piste + route jusqu’au bord de Coursegoules, le village qui n’a pas voulu voir passer la TransValléenne sur son territoire. On passe sans rien dire, sans rien faire.

Belle descente du Pré Royer, crochet par le Puy de Naouri, arrivée à Vence, on enchaîne sur les classiques Bois de la Sine.

Le final se fait à Villeneuve-Loubet à l’accrobranche.

Heureux et satisfaits on pratique l’accolade.
Score : une gamelle partout = ex-aequo.
Ça fait 2 fois que je vois Christophe au tas, le privilège du duo ?

Merci Christophe, un pédalage intense qui me laisse un peu cuite.

1400m au lieu des 1600m prévus alors qu’on a suivi très exactement l’itinéraire… étonnant. Et 2800 m de descente !

Résumé en vidéo comme si on y était : https://photos.app.goo.gl/qPgUUEs5ueM8g3meA

Une réflexion sur “Transvalléenne en duo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *