Chauve programme pistes noires

La météo s’acharnant à faire briller le soleil la semaine et tomber la pluie le week-end, j’arrive finalement à convaincre Antoine de m’accompagner au Mont Chauve tester Banzaï et Cie version humide.

Nous partons à 10h d’Aspremont à peu près au sec. La première bruine démarre alors qu’on se prépare pour la descente-échauffement, Planeurs.

En général Planeurs s’avale d’une bouchée sans réfléchir, là nous savourons chaque virage. L’effet “pneus sales” est particulièrement sensible, qui fait glisser même si les roches ne sont pas complétement mouillées.

Remontée habituelle par la route, 2ème bruine tandis que le soleil brille sur la mer.

 

 

Des “rayons bibliques”

 

Nous enchaînons ensuite Posi, belles séries de virages plongeants dans les bois.

Bruine encore, remontée au sommet pour la redoutée Banzaï préludée de Banzaïolo. Nous esquivons prudemment la muraille inclinée (il faut aller voir pour comprendre…).

Consultation météo-vtt.com : “Bruine et rayons bibliques accompagnés de pneus sales dans le courant de la matinée”

 

Beaucoup de virages terreux fuyants par temps sec se laissent faire aujourd’hui. Evidemment dès qu’une racine pointe son nez, on finit à pieds…

 

 

Suivent ensuite le sandwich (sans bruine…), Mercantour et final par Zongo, sèche sur ses 80% supérieurs, ce qui est bienvenu vu le nombre de dalles et l’état de nos bras.

Ca nous fait une sortie costaud à 1500 m, sans chute malgré les glissades. Je ne suis pas sûr qu’on reviendra faire Banzaï dans ces conditions, mais c’était intéressant.

Une réflexion sur “Chauve programme pistes noires

  • 8 février 2021 à 14 h 26 min
    Permalien

    je retiens “Sortie humide mais intéressante” , çà veut tout dire… et je devine qu’un Chauve humide çà doit glisser un poil, non ?

Commentaires fermés.