CA COINCE A CORPATAS

Bon, si je lis bien certains sous-titres envoyés sournoisement sous le couvert de photos, il m’est suggéré de faire un CR de notre très belle,…, belle,… euh de notre sortie de samedi.

Au départ : Marc, Frodon, Franco et moi-même. Nous sommes à pied d’œuvre vers 10h. On part du village de Daluis donc. Malgré les 600m d’altitude, la chaleur est déjà suffocante. On verra son incidence plus tard.

IMG_0636

L’idée était d’atteindre le Col de Mélina et de descendre d’une traite les 1 545m de D qui le sépare des voitures. Il y a un hic : il faut tenter un sentier en pointillés entre la cabane de Daluis et le Col. Lors d’une reco précédente, j’avais vu le départ de ce sentier – côté Mélina- et, ma foi, on aurait bien dit que çà le faisait. Prudent cependant, j’avais prévu un plan B qui nous permet aussi une belle descente vers le Col de Devens d’abord, puis Daluis via Champ Gras. Bref j’étais assez confiant !

La montée commence par de la route (raide), puis de la piste, puis un sentier assez sympa. A +1600, les choses sérieuses commencent. On progresse le vélo dans le dos. Le portage est assez raide. Le sentier est parfois fait de gravettes , histoire de calmer les plus retors. On atteint finalement la Cabane de Daluis (+ 2063m) et la crête de Corpatas. Il est 13h30’, certains signalent qu’ils ont plus qu’entamé les 3L d’eau embarqués dans le Camel back. D’autres, plus sots, n’ont pris que 2L : ils voulaient gagner 1 kg !

C’est aussi là qu’il faut se décider si l’on tente le pointillé ou si l’on passe au plan B. Du coup, on fait la pause casse croûte, afin d’activer nos quelques neurones et reposer nos mollets. Finalement, on décide de tenter le coup. On s’engage. Le sentier n’est pas roulant (poussette) mais il est de niveau et passe plutôt bien, jusqu’à…un pu »* de thalweg trèèèès long que l’on devrait traverser pour atteindre le col.

On s’est déjà pas mal avancé sur le sentier et personne n’a envie de rebrousser chemin. Une solution : tirer plein SO dans les éboulis – en évitant si possible les barres rocheuses- et rejoindre le sentier 150 M en contrebas dans le lit du torrent. Ca discutaille, je tente. La pente n’est pas trop raide mais les éboulis…s’éboulent. La progression n’est pas des plus rapides. Certains y arrivent mieux que d’autres. Cette petite « variante » nous prend bien trois quarts d’heure pour à peine 500m de distance.

Là çà commence à chouiner sévère. Et que je n’ai plus d’eau, et que j’ai la bouche pâteuse tellement que je bois peu…Pour couronner le tout, le ciel s’assombrit dangereusement, des éclairs tonnent vraiment pas loin. Heureusement, on a retrouvé le sentier, la « vrai » descente peut commencer. Et l’orage décide finalement de nous épargner.

La descente est sympa mais pas très propre. Le sentier est apparemment peu entretenu. Ceux à cours d’eau n’en peuvent plus. Arrivé sous le Pas de Belon, on décide de se scinder en deux. Franco et Marc partent au plus court pour trouver de l’eau au hameau de St Martin. Frodon et moi on continue la descente. On fait à peine 20m que l’on croise le liquide tant convoité : un magnifique ruisseau/canal. On rappelle l’autre équipe qui peut enfin se réhydrater.

Le chemin devient super sympa et propre. Au col de St Pons, on regrettera de ne pas tenter le sentier qui part sur Sausses et qui à l’air de toute beauté. Le nôtre nous fait remonter sur la crête de l’Aiguille…en portage. On en est à plus de 1600 de D+, donc çà commence à bien faire. La dernière descente est très sympa, bourrée de petits virages en lacets. Au dernier ressaut, on opte pour le sentier qui descend directement sur Daluis et qui s’avérera aussi très sympa.

Arrivée aux voitures vers 18h.

Au final, le jeu n’en valait pas la chandelle. La traversée en pointillés est à oublier. Pour la montée, je préconiserais plutôt une courte navette entre Daluis et le lieu dit « La Pinée », on gagne 800m de D+ et l’on peut ensuite : – soit rejoindre notre descente à la balise 56 ; – soit basculer vers le Col de Devens et rejoindre, pourquoi pas, la descente du « Pont des Roberts » et ce sans portage. Le sentier de liaison est très beau …et validé.

 

Merci aux gentils membres pour la belle ambiance malgré les quelques difficultés rencontrées.  🙂

Smeyou

PS: Un grand coup de chapeau à Alex qui a nous a retapé nos VTT à Fredon et moi-même avec brio. Comme neuf! N’hésitez pas à le solliciter.

2 pensées sur “CA COINCE A CORPATAS

  • 22 juillet 2015 à 0 h 01 min
    Permalink

    bonjour, et beh, vous avez bien galèré, c’est vrai qu’on n’a jamais été dans ce coin !
    Pour ce qui est de la descente Col de Devens d’abord, puis Daluis via Champ Gras, je l’ais déjà fait il y a longtemps 2 ou 3 fois , et j’en garde pas un super souvenir, c’est bien roulant (trop roulant) surtout quand on a fait toute la monté sur le vélo, par Villeplane, mais bon il y a bien plus sympa dans le coin, donc je ne la fait plus l

  • 23 juillet 2015 à 22 h 13 min
    Permalink

    le commentaire resume bien la journee j’en retieindrai qu’il vaut mieux porter un kilo de plus….

Commentaires fermés.