Entrevaux à tiroirs

C’est la mode des propositions conjointes depuis le début de l’année, alors “go” pour cette trace d’Entrevaux qui reprend quelques bonnes spéciales mais propose des montées alternatives dites “efficaces” (comprendre “avec moult poussage/portage”) et un final découverte pour la majorité.

Résultat ? Eh bien cela donne une sorte de Zazou bike revisitée par Shostag qui nous a rappelé durement qu’une rando sans portage, se parcourt sans ambage, ou encore sans un cheveu dans le potage, ou comme les rois mages, enfin bref.

Enfin c’était très beau, avec ces mélanges de givre et de chaleur printanière, très bon aussi avec ces 4 descentes 4 étoiles,

et très dur également avec ce looong portage/poussage final qui a failli faire prendre un tiroir à la Ramène mais qui évite néanmoins une encore plus longue remontée sur piste.

Yvan le nouveau est baptisé, non seulement il a tenu tous les tiroirs avec son petit vélo de 26″, mais il s’est aussi égaré (du groupe) et s’est offert une petite hypo dans la descente finale.

Après l’apéro bières/tomates cerises traditionnel,

On a prolongé en mode vanlife avec Smeyou pour se tanker au col de Félines pour la nuit, et se partager un chouette diner au chaud dans une ambiance cosy.

Matinée givrée, Smeyou est reparti tester en trail des sentiers qui n’existent pas, tandis qu’on est remonté au col du Trébuchet au soleil pour buller toute la matinée au calme.

Présents : B&B, Shostag, Dar2, Isa, Antoine, Sylvain, La Ramène, Yvan, Smeyou

Chiffres : 34 km +1900m

Une réflexion sur “Entrevaux à tiroirs

  • François Dar2
    8 février 2022 à 8 h 12 min
    Permalien

    à noter que la première montée à la batie neuve peut se faire également par la route en passant par le col des félines et la 3e montée a Bas Sumaure peut se faire par la piste afin d’éviter le poussage/portage (un peu plus long)

Commentaires fermés.