Contes et légendes du Macaron, bonussés

Inspirés par Faf (qui finalement se met mystérieusement en “off” 48h avant), nous partons de la Pointe de Blausasc, qui ressemble beaucoup à celle de Contes toute proche.

Une belle rampe en béton nous réchauffe bien vite, et LaRamène part devant à la chasse de 2 malheureux qui nous ont dépassé. Je ne me souviens plus si il les rattrape finalement, mais ce qui est sûr c’est qu’on finit par doubler LaRamène, reconnaissable de loin sur son chopper, amortisseur tout dégonflé.

La légende du Yéti en 29 l’a aveuglé, l’amortisseur était bien révisé comme promis par le propriétaire précédent, mais on ne sait plus en quelle année.

 

En bas du haut du Macaron…

 

On raconte que le petit bout de sentier menant au sommet du Macaron est ignoble, mais on veut voir pour être sûr et on est pas déçu…

 

 

Puis en haut du Macaron

 

On poursuit par le col de Chateauneuf, évitant grâce à LaRamène une section très très moyenne : le coup du haut du Macaron étant tout frais, on se laisse convaincre de s’écarter de la trace prévue. En effet quelques marches amusantes et des pierres bien placées remplacent avantageusement l’autre côté tout raviné.

 

Après une fin de bout de descente correcte, on approche de la légendaire descente des dalles.

De gros blocs de grès donnent tout son intérêt au sentier.

Il paraît même que certains prennent des trajectoires incroyables au sommet des blocs, c’est sûrement impossible. Sauf que si, c’est possible, puisqu’on se fait ridiculiser quelques minutes plus tard par 2 artistes, qui nous ignorent en passant à toute allure, enchaînant les 2 blocs au-dessus du ravin… Bon enfin ce qui compte c’est qu’on soit content de nous, hein.

 

 

  

      

 

 

 

 

Le bas canyonesque

 

On déjeune dans un square à Contes. Disons que c’est à l’écart de la route principale. Et puis comme ça on appréciera d’autant plus la vue sur les montagnes enneigées la prochaine fois…

La digestion se fait sur du bitume en montée.

Un beau cheval, mais où ??

 

Puis une courte descente agréable, et de nouveau du bitume en pente, enfin un bon morceau dans des terres grises.

Marc s’en retourne profiter du dernier jour des soldes, et c’est vrai qu’on passe un tiers de sa vie sur son matelas finalement, ressorts ou latex, on verra.

Une montée plutôt éprouvante nous fait retrouver LaRamène au stade, qui n’a pas apprécié l’aspect défriché du sentier.

C’est pas grave puisqu’un superbe bonus légendaire nous attend tous. Il est sur la trace trouvée sur VisuGpx : si le gars a fait cette boucle supplémentaire c’est sûrement que ça vaut le coup !

En plus la strava heatmap est sans équivoque: il y a du passage.

 

En fait c’est plutôt nul, la descente est courte et ravinée, le bas de la montée casse-gueule sur une grosse roche glissante et il faut pousser pour se hisser sur la piste au-dessus.

Sur la fin du bonus

   Le bout de descente de la fin de la boucle est pas trop mal, mais ne justifie pas la traversée du ruisseau du début.

 

On monte de nouveau, contre toute attente, puisqu’une manière de faire accepter le bonus était de promettre que ça ne montera plus après.

On trouve en haut une drôle d’ornière arrondie dans laquelle on tourne…

 

Puis une bonne surprise nous attend, la fin est sympa, malgré le demi-plat un peu vertigineux de la toute dernière partie.

Et enfin Pelforth au PMU local en terrasse, le grand luxe.

Merci à François pour les photos.

Présents: Marc B, LaRamène, Antoine, François et Kristof

Tout de même plus de 1500 m pour 38 km.

 

3 pensées sur “Contes et légendes du Macaron, bonussés

  • 11 février 2020 à 7 h 46 min
    Permalink

    La Dreamteam !! Dans la DH du Rémorian !! Faut lâcher les freins !! EnJoy !!

  • 11 février 2020 à 8 h 40 min
    Permalink

    Joli le Cr… Et dire qu on est passé près du domicile d une star….

  • 12 février 2020 à 12 h 49 min
    Permalink

    C’est pas faux LaRamene !! Nicolas Vouilloz habite pas loin du tout de Contes !! La DH du Remorian c’est père et lui même qu’il a tracé fin des années 90 !! Pour l’entraînement !! Et encore roulé et entretenu par lui aujourd’hui !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *