Estellier ou pas ?

Quatre participants prévus auxquels je me joins in extremis. Ce qui, en représailles, me vaut de faire le CR, alors que je suis déjà overbooké 😉
Partis du Pont de l’Estéron, François le Préz, Christophe dit Koby, et Antoine de Levens rejoignent au Broc, Isa et moi-même ayant covoituré depuis Cagnes.

La route de Bouyon étant barrée par un éboulement, l’option choisie pour rejoindre Bézaudun est celle de la piste de Berdine, une piste montante, mais très roulante depuis sa réfection. C’est là que Koby tentera de nous égarer une première fois. 


Nous arrivons par le haut du village en passant par la “butte” et la chapelle ND de la Providence.


Longue pause photo imposée par la majesté du panorama puis descente par le sentier sous le village (2ème tentative de Koby pour nous fourvoyer) vers la b.111 marquant le début de la « piste infernale ». 

Serait-ce dû au passage par la chapelle ? mais dès les  premiers tapis de cailloux avalés, le miracle espéré par Isa se réalise. Un jeune et vigoureux hard-rockeur, torse nu et largement tatoué, au volant d’ un gros pick-up, s’arrête à sa hauteur, charge son vélo, et l’emporte non pas vers le Septième ciel, mais vers les Quatre chemins. Elle en gardera un sourire béat tout le reste du temps.

Photo floutée par l’éditeur pour préserver l’intimité des personnes concernées

On dépasse les balises B.112, 113, puis arrivés à la B114a se pose la question “Estellier” : Est-ce ou n’est-ce pas raisonnable de monter au sommet ? Ce sera la crête et le sommet malgré l’avis plutôt défavorable émit par « Le Hachoir » lors d’une précédente édition.

Pause picnic dans la douce montée vers le sommet (1278m) que l’on atteint facilement, quasiment tout sur le vélo. La luminosité est parfaite et le panorama est à 360°.

la madonne d’Utelle toujours visible depuis les sommets
le groupe du jour

S’en suit la descente du vallon de La Colle, bien ludique , sur un peu plus de 2 km !

Arrivé à la b.100, descente à droite vers Bouyon.  Le fond de la traditionnelle bouteille d’Orangina d’ Isa a été bien secoué .

De Bouyon descente vers l’Estéron et 3ème tentative de Koby pour nous perdre. Mais nous ne sommes pas de futurs potentiels nouveaux adhérents, et ça ne marche encore pas !
Balises 103, 104, 105 puis Fougassière ou l’insatiable Koby, déçu que nous ne soyons pas tombés dans ses pièges, motive Antoine le solidaire pour un petit rab de D+. Le reste du groupe rejoint La Clave au prix d’un petit bonus proposé par Isa et peu apprécié pour ma part.

l’arrivée du bonus, la joie se lit sur mon visage…

Jonction des 2 groupes au pont de l’Estéron. François n’ayant que 4 bières pour 5 dans sa voiture, Christophe (Qui, a force d’aller repérer et revenir sur le groupe a fait 1,5 fois le parcours) a eu l’élégance de s’éclipser prématurément pour que chaque rescapé puisse avoir sa bière et ses carrés de chocolat présidentiels.

 

3 réflexions sur “Estellier ou pas ?

  • François Dar2
    17 décembre 2019 à 14 h 50 min
    Permalien

    une belle surprise que la montée au mont Estellier (ne pas confondre avec son pote de la tinée) et surtout quelle vue !

  • 17 décembre 2019 à 15 h 34 min
    Permalien

    Joli petit de niens belles photos qui donnent envie…

  • 17 décembre 2019 à 15 h 36 min
    Permalien

    Alors je recommence en français… Joli petit cr.. De biens belles photos qui donnent envie… Voilà..

Commentaires fermés.