1er mai au rouge – Ascvtt qui bouge

Cette année, 1er mai va rimer avec vtt … facile … mais bon…

Marc la Ramène nous propose du rouge, pour ce jour férié, dédié au travail ?!  Un peu d’histoire (pour concurrencer François), et on apprend que l’origine de cette fête vient des US, un combat pour que les journées de travail ne durent que  8 heures. Nous on part de Reno à 8 heures 30 et on fini notre rando vers 16 heures 30. Une journée de 8 heures de vélo, c’est notre façon d’être solidaires sans le savoir et sans le vouloir.

On a bien réussi notre exercice d’algèbre: covoiturage multiplié par le nombre de vtt moins les humains + les porte-vélos divisé par les pédales auto = un départ de Beuil les Launes à l’heure prévue.

 

 

Enfin presque, car il faut toujours un incident technique pour bien réussir une sortie. C’est la vis de l’axe de la roue avant du vélo d’Eric qui s’est cassée, mais grâce à son ingéniosité et à un gars du coin c’est vite réparé…

Le groupe des 5 (Marc la Ramène, Marc B, Viviane, Eric et Isabelle) est homogène, que des muscu (laires) présents aujourd’hui.

 

 

C’est parti, on grimpe dans le pentu vers la chapelle St Jean Baptiste, c’est bien raide et très joli. On est face à un panorama d’exception.  A la demande, non, à l’injonction de Marc, on doit se mettre à genou, se prosterner, le supplier mains jointes, pour son bon plaisir. On obtempère, car on a peur de le contrarier et surtout on veut être sur la photo.

 

 

On repart avant de subir les foudres du dieu du jour… C’est de courte durée car faut consulter la carte, Marc sait pas la lire et Eric n’a pas les bonnes lunettes…On rigole. Le scénario se reproduira plusieurs fois à la croisée des chemins, mais notre étoile nous guide.

 

 

Première descente, ça plonge sur un single qui serpente dans une forêt que je vais tenter de vous décrire. Des arbres hauts, feuillus du printemps et majestueux, des pierres douces et moussues, de la terre grasse, riche et un peu humide. L’allégresse et la joie prennent possession de nos ressentis. C’est passionnés et enthousiastes que….Oula ! stop aux envolées lyriques ! Et pousse ton vélo dans un portage pas trop dur.

 

On traverse le petit pont de bois qui ne tenait plus guère que par un grand mystère et 2 piquets tout droits https://www.youtube.com/watch?v=sukVl-kpFCs

puis Marc s’en balance https://www.youtube.com/watch?v=8lWi9s7ku8I

 

Çà monte, ça monte sur un petit chemin assez accidenté et on se perd un peu. Le temps se gâte,il fait froid. Pause repas puis on repart tout droit dans une pente herbue et dérapante.  Au lointain on aperçoit le dôme de Barrot, balise 255, notre objectif.

 

 

Re-pause, on s’équipe pour la descente et c’est parti pour du grand, de l’immense du génialissime vélo.

 

 

C’est rouge, c’est vert, c’est rocailleux,c’est pierreux, c’est exceptionnel,c’est gris, c’est bleu, c’est vertigineux, c’est immense,c’est glissant, c’est beau, c’est minéral,c’est tortueux, c’est sensationnel, c’est éblouissant….On est transporté par toute cette beauté et par notre vtt jusqu’à la route du moulin de Rigaud.

 

C’est fini, on est ravi . On rejoint l’auto de la navette, Marc B, la Ramène et Eric partent, Viviane et Isabelle attendent sous l’abri bus. On prend un goûter tous ensemble en évoquant avec émotion et emphase cette journée extraordinaire.

Merci à tous et à toutes.

 

8 pensées sur “1er mai au rouge – Ascvtt qui bouge

  • 7 mai 2019 à 14 h 27 min
    Permalink

    J’ai aimé le premier ton Cr, Isa.
    ;o)

  • François Dar2
    7 mai 2019 à 14 h 54 min
    Permalink

    avec toutes ces sourires et ces couleurs ça semble idyllique comme sortie vélo. on est juste surpris que ça se termine sous l’abri-bus 🙂 . J’ai liké en 2e !

  • 7 mai 2019 à 22 h 57 min
    Permalink

    C boooooooooo!!!

  • 8 mai 2019 à 10 h 50 min
    Permalink

    Waouh isa… Quel beau cr… Quelle inspiration.. Faut dire… Vu la sortie… Et sinon je sais lire les cartes à l envers… Merci

  • 10 mai 2019 à 15 h 22 min
    Permalink

    Toujours pas les GPX de vos sorties?! C’est bien joli de nous raconter vos périples dans tous les sens si vous ne partager pas l’information pour les refaire!

    Merci pour ces moments d’evasions virtuellement accessible

  • 13 mai 2019 à 10 h 01 min
    Permalink

    On en trouve partout des traces, on invente plus rien.
    Mais le mieux c’est de venir rouler a l’ASCVTT pour partager des bons moments sur les sentiers.

  • 13 mai 2019 à 18 h 30 min
    Permalink

    Bravo Isa pour ce CR si bien écrit.

  • 14 mai 2019 à 10 h 48 min
    Permalink

    Et oui on mets pas les traces des sorties pour éviter qu on les copie bêtement… Faut explorer avec l ascvtt… Et pas grand chose d original dans ce parcours….

Commentaires fermés.