Flâner au fil des sentiers, à travers ces forêts de charme et d’histoire…

“Entrevaux, cité médiévale, érigée en place forte par Vauban sous le règne de Louis XIV, Entrevaux fut également frontière de la France jusqu’en 1860.”

“Si le vacarme des canons s’est dissipé depuis longtemps, la cité fortifiée a conservé intact son charme des siècles passés : maisons étroites et hautes, ruelles tortueuses, places et fontaines, casernes et échauguettes, pont-levis et remparts, sont autant de témoins des temps anciens qui prêtent à la rêverie et enflamment l’imagination…”. 

Merci à l’office du tourisme pour l’introduction ;-), la suite de l’histoire fut, pour nous, un peu différente :

Flâner au fil des sentiers, à travers ces forêts de charme et d’histoire qui ont fait d’Entrevaux ….. Bon, nous aujourd’hui, on n’est pas venu pour flâner mais pour dévaler ces 3 superbes spéciales de cet enduro (la Zazoubike) tombé récemment aux oubliettes (?), mais pas oublié du tout par l’Ascvtt.

Premier inscrit pour cette sortie, le grenoblois qui malgré ses nombreuses années au club, étonnamment ne connaissait pas ce secteur; e-Marc qui remet le couvert en connaisseur du secteur ; Viviane motivée pour sa première vraie sortie avec le club ; Dar2 le GO du jour et …. Antoine, inscrit de dernière minute, qui pour s’excuser ne peut refuser de faire la navette auto jusqu’au col des Felines et nous permet surtout de réduire le dénivelé et de faire le parcours dans son intégralité.

cette fois-ci c’est vraiment le printemps

Partis du col des Félines, on démarre sans douleur par une liaison descendante puis remontante vers le col du Buis que l’on atteint rapidement escortés par 2 gros enduros. A ce stade tout le monde est encore content ! Alors on lance la première descente.

le club innove en 2019 avec des navettes moto…

La descente est rapide et joueuse, mais on ne boude pas notre plaisir car la montée fut également de courte durée aussi 🙂

Il faut maintenant rejoindre la 2e descente en passant par le Castellet-saint-cassien ou l’on est toujours surpris par la beauté du site. Et comme on n’a pas mis beaucoup de temps dans la montée (merci la navette) on peux prendre quelques minutes pour visiter.

Col du Trebuchet, fin de la route, début de la piste et on rejoint la batie neuve, en vue de la 2e descente. Déjà l’heure de manger pour certains , alors on fait la pause syndicale pour les midi-piles.

Mais comme on n’est pas venus pour flâner, on file vers la bucolique puis fabuleuse descente à travers bois. Départ rapide, sentier roulant, quelques sauts et déjà Pewhee qui s’arrête pour prouver qu”un gros pneu (2,5) ça crève aussi”. Il a percé, puis pincé alors c’est leçon “chambre à air” pour les p’tits nouveaux avant de relancer à fond cette interminable descente. Ne pas manquer l’arrêt panorama sur le Var et Entrevaux au beau milieu de la descente.

Puisqu’aujourd’hui c’est une sortie “historique”, on prend le temps de visiter le moulin à farine, puis le moulin à huile, avant d’entrer dans la vielle ville et remonter en haut de la citadelle par les oliveraies. Un rude poussage/portage nous attend au travers des restanques d’oliviers avant d’atteindre l’entrée supérieure de la citadelle. eMarc nous gratifie d’une montée “en finesse” de sentier, alors que nous sommes tous à pousser depuis un bon moment.

Passé la citadelle, çà remonte encore un peu (ah bon ?), sur le vélo au début, puis à côté du vélo car le sentier de travers est un peu trop exposé pour pédaler. On rejoint en 20 minutes la 3e descente qui nous mènera de nouveau jusqu’au Var.

Départ dans les bois, descente en lacets, sur l’épaule, seuls quelques virages un peu plus serrés sur le bas nous ferons ralentir le rythme et poser quelques pieds.

en montée
en descente
antoine
viviane un pied, j’ai droit ?

3 descentes plus tard les notes du jury tombent. 5 sourires et 4 pouces levés: Entrevaux décroche comme chaque année un très bon résultat pour cette charmante et historique flânerie !!!

2 pensées sur “Flâner au fil des sentiers, à travers ces forêts de charme et d’histoire…

  • 13 mai 2019 à 16 h 49 min
    Permalink

    Tres joli C.R une fois de plus.
    Ca fait rever.

    Le Futé (nouveau surnom de Marc B unanimement donné en son absence …lol) s’ameliore de sorties en sorties!!
    A moins que ce ne soit sa nouvelle monture qui le transcende!!

  • 14 mai 2019 à 10 h 44 min
    Permalink

    Quelle imagination pour les C. R… J adore… C est quoi une echauguette ?
    Et effectivement Marc b. s est vu attribué le surnom de futé lors d une réunion secrète……

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *