VDM au mont Brune

Aujourd’hui, c’était une vraie sortie vélo de montagne, une sortie PPP, ou l’on pédale, pousse et porte, donc les vtt étaient bienvenus. Un intrus en VAE s’est tout de même invité à cette panoramique randonnée.


On se regroupe vite fait au fond de la vallée du Var chez Albert, et ensuite direction Gilette par la longue route en lacets qui mène à Roquesteron ou on laissera les voitures.

Au programme, une trace sans prétention qui traînait depuis quelques temps dans un tiroir. J’y ajoute quelques variantes optionnelles, appelées bonus découverte, qui parfois se transforment en malus, mais ce ne sera pas pour aujourd’hui.

Avec 5 riders motivés dans un secteur magnifique et peu fréquenté, voila une belle journée.

On se réchauffe doucement sur la route qui monte à Cuebris puis on enchaine avec une longue piste qui mène à la baisse du mont Brune. La piste choisie n’est pas la plus rapide et elle redescend même par moment, mais l’avantage des pistes c’est que çà permet de discuter de tout ou de rien, mais aussi des objectifs sportifs de l’année.

En 2019, Sylvain2 a prévu un planning de champion : course/rando en Croatie en avril, chemins du soleil en mai, 120 km de Bourgeuil et terres noires en juin, pour terminer avec l’ultra de la Meije en Septembre…. quel programme !!!

Pour les autres qui n’ont prévu que de classiques randonnées pépères dans le 06, eh bien ça fait quand même voyager et rêver.

Et puis discuter çà rend la montée moins longue et nous voici déjà arrivés à la baisse du mont Brune. Premier choix du jour : bonus sommet or not ? il s’agit en effet d’un portage de choix.
– Shostag, toujours partant pour un sommet, n’est pas cho-cho aujourd’hui. Rien à voir avec le vae, il l’a déjà fait dans le sens inverse et n’a pas un bon souvenir vélo
– Antoine est pas trop chaud s’il faut porter le vélo
– Sylvain2 est motivé dès lors qu’on peut en rajouter un peu (du déniv.)
– Eric est toujours partant
– et moi, j’y suis passé plusieurs fois en dessous, je veux le voir de mes yeux aujourd’hui, alors GO !!!!

Pas besoin de le dire 2 fois, Shostag est déjà parti droit dans le pentu à bon rythme avec son gros vélo sur le dos, sur un pseudo-sentier qui devient vite hors sentier. Son rythme est soutenu, on ne le rejoindra qu’au sommet.

Arrivés en haut, que disent les nouveaux adhérents ? ils sont contents. Sylvain2 avait hâte de baptiser ses nouvelles chaussures de rando; Antoine était avide de découvrir une autre manière de faire du vélo; Eric à la recherche d’un plein d’énergie; ils sont servis aujourd’hui, et quel panorama sur tous les sommets du département !!!

villars-sur-var en contrebas, mercantour, argentera,…
Pause pic-nic au sommet

Shostag en nous présentant tous les sommets, tente de nous convaincre, que le GPS ici ne sert à rien; normal il connait tous les sentiers/sommets…

Il est temps de vérifier que le Mont Brune se roule (ou ne se roule pas) ?

La crête est superbe avec des portions bien roulantes mais souvent interrompues par des rochers/buissons à contourner.

Arrivés à la citerne, c’est la fin de la crête, et le début de la piste. Nous chercherons en vain, le sentier (en pointillés sur la carte) qui devait nous permettre de descendre plein sud et recoller à la trace initiale. Alors on rejoindra tranquillement Ascros et l’excellente descente bien connue jusqu’à Cuebris, une descente ou un certain Fluo a un jour de décembre pété une durite… Aujourd’hui, Antoine n’y laissera qu’un pneu.

Arrivés rapidement à Cuebris, nouveau bonus proposé  cette fois-ci par Shostag (et accepté par tous). Ce sentier peu fréquenté passant par la roubine ne restera cependant pas dans les meilleurs à faire à vélo (travers peu roulant et sentier très raide). Sauf peut-être pour Shostag qui aura le plaisir de gravir les 170m de D+ sur le vélo.

Shostag (avant) : Bonne idée de parcours. De mémoire, la crête du Mont Brune (déjà faite à vtt) n’était pas vraiment roulante en descente. Panorama splendide par contre.

Antoine (après) :  d’habitude je me promène sur mon vélo. Là, c’était plutôt dessous. Mais le panorama et les 2 belles descentes en valaient la peine, même si j’y ai laissé un pneu .

Eric (après) : c’est vrai que je ne suis pas le premier ( comme à l’école ) faut pas perdre les bonnes habitudes, mais l’important c’est d’arriver ! L’estéron offre de superbes paysages, super sortie !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *