Exclusivité Ascvtt magazine !

Pendant que certains sont au Roc (*) pour taquiner les chronos ou repérer leur futur VAE, le team Ascvtt a eu le privilège de tester le tout vieux Jekyl gentiment prêté par le magasin Laramène de Cagnes-sur-mer. En effet, le biclou vient tout juste de passer sa majorité, il est donc temps de faire le point sur cette vieillerie.

Une telle occasion ne se présentant pas tous les jours, on invite quelques volontaires pour tester le bike sur un vrai parcours. Donc direction LA Vésubie, là ou on peut mesurer les véritables capacités d’un vélo et accessoirement celles du pilote.

RDV sur la 202 comme d’hab, mais pas trop tôt, afin de laisser le temps à chacun de dérouiller et/ou lubrifier sa monture. MarcB en a profité pour lustrer son tout vieux spe 26’’ avec un produit parfumé à la « cerise », rien à dire, c’est son choix. Un quart d’heure après l’heure, c’est plus l’heure, alors on file au Suquet lieu du départ. On apprendra plus tard que  bioman83 a décidé de réduire l’impact carbone en restant dans son département.

Ce matin au Suquet, un groupe de V(ieux)AE est déjà prêt à partir, mais direction l’autre côté de la vallée jusqu’au granges de la brasque. Notre objectif à nous c’est le col de la porte avec montée par Gorblaou et baisse de béasse. Une sortie effectuée au printemps dernier a laissé un sale souvenir de descente sous la pluie, mais ce ne sera pas le cas aujourd’hui.

Gorblaou, fin du bitume, alors Eric, MM , Laramène, FilR prennent le temps d’admirer le Jekyll

La route jusqu’à Lantosque est assez fréquentée, alors on avance; puis dès qu’on bifurque vers le vallon de St Colomban, tout redevient calme et l’on peut discuter. Mr Hide nous vante la curiosité des lieux, le trou de l’éléphant de Loda  (**). Mais aujourd’hui c’est une séance de test, pas le temps de faire du tourisme, ni de faire coucou à l’éléphant. Et première impression, vu de l’arrière du peloton (solidarité oblige avec les VAE) , un tout-vieux jekyl çà avance bien sur la route, surtout quand il est poursuivi par MarcEric nouvellement recruté au club.  On arrive donc rapidement  au hameau de Gorblaou ou commence la partie Vtt.

un peu de poussage
un peu de pédalage
et nous voila déjà à la baisse de Béasse
Jekyll en tête…
…c’est parti pour la descente
euh … courtes descentes …
… plutôt du monta-cala
le tout nouveau Eric = (le faux Marc)

Après beaucoup de pédalage dans ce travers tout en relance, on constate que le Jekyll pédale toujours bien malgré les années, contrairement à MM (MarcB musculaire) qui commence à montrer quelques signes de fatigue.

Ca tombe bien car on arrive au col de la porte pour déjeuner, belle occasion de recharger les batteries musculaires.

Tout en cassant la croûte, on discute sérieusement de la suite du programme qui devient:  pas de cime de rocaillon aujourd’hui mais descente sur le ruisseau de Planfae. Cependant, MM et FilR , un peu faibles en batterie, décident de nous attendre au col et zappent la petite boucle suivante. Une descente discrète mais néanmoins superbe jusqu’au ruisseau, menée par Eric en tête, suivi de Dar2 et enfin du Jekyll, qui peine sur ce terrain plus accidenté. La faute à la fourche ou au pilote, la est la question !

Jekyll en action

Reste à ressortir de la rivière par un vil poussage puis beau sentier et rejoindre, via le col saint roch, nos 2 compères qui lézardent au soleil. Le regroupement étant effectué, un petit bout de piste plus tard, c’est la descente du jour vers le Suquet par le GR510 qui nous attend. Un magnifique single bien sec cette fois-ci, ponctuée par quelques relances.

Top départ à bloc !
Un patou couché sur le sentier ça calme, non ?
Meuh non, que de gentilles chevrettes
ça se broute pas un vélo ?
maintenant c’est vraiment le départ
Le Jekyll lance la course
Passé les gorges de l’infernet, le sentier retrouve le soleil et la caillasse
MM a retrouvé du jus
Descente finale un poil technique
encore une bien belle sortie par beau temps qu’il ne fallait pas rater ….

 

Conclusion : le Jekyll n’est pas mort, et il roule toujours bien. Excepté dans un passage bien technique il a fait très bonne figure, à la surprise de son testeur du jour.

 

(*) : roc d’azur

(**) : trou d’eau en contrebas de la route

le reste des photos ici

ps: rendez-vous au prochain test d’antiquité par notre spécialiste…

6 pensées sur “Exclusivité Ascvtt magazine !

  • 31 octobre 2018 à 14 h 59 min
    Permalink

    Le vélo est vintage mais la tenue du pilote aussi…

  • Kristof
    31 octobre 2018 à 15 h 14 min
    Permalink

    Et justement à Cagnes hier j’ai vu un Cannondale semi-rigide, équipé d’une fourche “Ultra” !

  • 31 octobre 2018 à 15 h 16 min
    Permalink

    Pour moi c’est pas ma monture qui est vintage, c’est l’pilote !!! Mais c’est bon, ça passe et grand kiffe. Cool Dard2.

  • 31 octobre 2018 à 17 h 55 min
    Permalink

    Excellent article… Dard2 prêt à être recrute par velo vert… Prochain antiquité un singlespeed….

  • 1 novembre 2018 à 9 h 31 min
    Permalink

    Comme quoi. Il n’y à pas de mauvais vélos. Il n’y à que des mauvais pilotes.
    Superbe le résumé! Merci.

  • 4 novembre 2018 à 4 h 16 min
    Permalink

    Un vrai VTT Playmobil !!
    Playmobil en avant les histoires !! 😀
    EnJoY !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *