Rando-Bouffe 2018 : Esterel

Au final beaucoup de surprises pour cette rando-gastro. Déjà de “gastro” on est passé à “bouffe” car au final les “Roches Roses” qui nous accueillerons, est un lieu fort sympathique mais au niveau menu on est loin de la gastronomie fine. Un bon rapport qualité/prix tout de même. Niveau, rapport qualité/prix, on est pas mal situé aussi niveau topo dans l’Esterel. On associe trop souvent l’Esterel à de la grosses pistasse et aux sentiers du RazorBike et on oublie que le massif regorge de sentiers sauvages variés et de grandes qualités. Et on ne s’est pas privé d’en profiter. Axel ayant eut quelques problèmes mécaniques et Jola découvrant les joies du folklore syndicale Made in France, le groupe est amputé de deux rouleurs. Encore moins nombreux donc que l’année dernière, l’ambiance n’en reste pas moins sympathique mais du coup on en profite pour modifier un peu le programme : La randonnée “conviviale” à plutôt tourner en tirage de bourre en montée et en descente !

Avec Alex, Marc B, Mark IV et Koby, on se dirige directement vers la Californie. On double un groupe du criterium pédestre sur la piste des mineurs. On ne sera au final pas gênés par les bipèdes et vice-versa. Après deux challenges de montées impossible nous voilà sur la crête pour l’incontournable séance photo.

Certains ne connaissaient pas ce secteur et sont ravis de découvrir ce joyaux de pilotage ou marches, jumps et relances se succèdent avant les raidillons finaux pour rejoindre le piste.

On se dirige ensuite vers Maure-vielle depuis la pistes de oeufs-de-boucs pour plonger dans son ravin. C’est raide, étroit et très végétal! Je ne connaissais pas et ça vaut vraiment le détour.

Ca roule bien ce matin ! Du coup on a encore du temps pour un bonus, a mon sens le must de la journée. On revient sur le col de la Cadière pour prendre direction Col des trois termes. On bifurque alors vers les Collets Redon pour une descente Enduro pur jus ! Le sentier, d’abord un peu gazeux, pique ensuite dans le ravin des trois termes. Pas trop de pente, ça va vite, sa relance en sortie de virage relevé. On en a pas gardé sous la pédale mais tant pis. Toutefois, la remontée par le ravin de la couche de l’âne pique un peu les mollets.

On aura fait 1000 m D+ au final ce matin, histoire d’en faire le maximum avant la chausse-trappe apero-pichet-café-limoncello ! P* nous rejoint au resto avec la petite famille pour clore cette rando. Mais ce n’est pas fini pour tout le monde: Après cette petite mise en jambe, Alex et Koby vont profiter du secteur des Saoumes et ses speciales du Razorbike.


Présents: Faf, Koby, Marc B, Mark IV
Données: 27 km, 1100 D+. 3h15 ou 40 km, 1650 m D+ 5h00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *