Lauvely d’Ilonse

Çà sent le printemps à l’AscVtt, la mailing list reprend un peu d’activité et les propositions de sortie en mode « reprise » fleurissent. Ce matin, seulement 2 courageux pour se lever tôt et aller taquiner le Lauvet d’Ilonse en partant de Thiery.

La trace nous a gracieusement été suggérée et fournie par le prez, alors on y va confiant c’est du tout bon. On connait chacun un bout du parcours excepté la liaison avec le village de Thiery.

Avant de partir pour les 1300D+ et 33km annoncés, il faut se coltiner les 11km de la route sinueuse qui monte depuis Villars. Prévoir un petit déj’ pas trop chargé.

Une belle piste pour s’échauffer, rapidement suivie d’une courte descente, et nous voila déjà au plateau de l’Arsilane  que l’on reverra au retour.

Rapide échange amical avec quelques chasseurs qui lézardent au soleil, puis un court poussage avant de redescendre par le joli sentier en balcon  jusqu’à Pierlas. Un village nickel propre, avec poubelles et affichages en ordre excepté la cabane des chasseurs…

S’ensuit la montée jusqu’à la baisse de Tavanière par la route  (bien raide) puis la piste (correcte). On discute de tout et de rien et du coup la montée se fait oublier.

Il nous reste à contourner la face nord du lauvet d’ilonse qui habituellement peut se faire sur le vélo. Mais aujourd’hui quelques névés encombrent le sentier et mouillent nos petits pieds. La neige on la voulait, on l’a eue !

On pause-pic-nic, on zappe le sommet encore bien enneigé, et on déroule le joli sentier sans difficulté à travers la prairie jusqu’au col des fourches puis à travers bois jusqu’au col de la sinne.

Direction col de saint pons par un travers montant jusqu’à la chapelle ou il est d’ailleurs possible de bivouaquer. Le départ de la chapelle est un sentier magnifique dans les sous-bois mais trop vite remplacé par une vilaine pistasse taillée par les chasseurs.

On revient rapidement au plateau de l’Arsilane, rencontré à l’aller, et on poursuit vers la portion de sentier inconnue vers Thiery.  On espérait une descente interrompue, on se prend un monta-cala difficile à rouler car interrompu sans cesse par
des blocs rocheux. Seule la fin de parcours est roulable dès que l’on a rejoint le GR en provenance de Lieuche.

Reste plus  qu’à remonter à Thiery par un « petit portage de 250D+ » de fin de parcours bien sympathique mais physique, récompensé par la présence de l’auberge  à 10m de la voiture, histoire de se rafraîchir le gosier.

les chiffres au final : 35km 1750D+ quand même

plus de photos ici