La brigue, son village medieval, son chateau et son bike park

Le vtt aurait’il été inventé bien plutôt que l’on ne pense? A la Brigue, petit village médiéval, avec ses ruelles étroites, son château, on trouve aussi un bike park de toute beauté dont le tracé remonterait au 13éme siècle. Les habitants actuels auraient simplement remis en état les modules et légèrement élagué les sentiers pour en faire un parcours d’enduro de toute beauté

Tellement beau que depuis quelques années, l’enduro des Merveilles (Roya) y est organisé en alternance avec Tende en Octobre. [NDLR: On attend d’ailleurs toujours le CR de VV]
Les retours étant positifs; nous y sommes allés avec Fluo en ce jour de fête du poil (ou des poilus, je sais plus trop).

DSC_0422Bon bah réveil matinal car y a de la route. Petite claque en arrivant au village où il fait 5° à l’ombre. J’ai pas de sandwich mais finalement c’était une bonne idée car l’épicier (seul magasin ouvert en cette saison) m’en fait un avec une demi baguette du matin, une tranche de jambon à la coupe et une belle portion de tome encore une fois à la coupe. hmmmm.

Bon il est temps d’y aller.
On monte sur la route, on monte sur la piste.
On dépanne un 4×4 qui a crevé.
On monte, on monte et hop Spé 1.

Alors, c’est du tout bon, on bascule dans le vallon par lequel on monte habituellement à la Cime de Marta où le sentier de descente est un petit bijou, rapide, joueur, avec des virolos, un pont en bois, des épingles, bref que du bon). Cette spé 1 se termine dans le parcours du 4X du bike park pour finir en apothéose.

JpegDirection la Spé 2. On monte, on monte (oui, faut monter pour descendre) sur une route bien raide en direction du vallon du Pré. On pousse pour rejoindre une piste qui traverse jusqu’au départ de la Spé. On en profite pour bouffer au soleil dans un calme absolu.
Encore une fois, la descente est top mais on sent que le tracé est frais. Le terrain est assez meuble dans les premiers virages, faut faire attention à ne pas perdre l’avant. On finit sur un sentier un poil plus techniques avec quelques cailloux mais c’est encore une fois méga fun.

La dernière Spé de la journée part de la Baisse de Péluna pour terminer par la partie finale qui descend de la Cime de Marta. Pour y aller, on va se taper nue route raide et méga chiante (surtout quand on se fait déposer par une navette qui monte les jeunes du coin).
Cette spéciale, on la connait bien, c’est fun mais il ne faut pas arriver trop vite dans les quelques portions techniques. Une variante a été ouverte pour l’enduro qui évite la portion la plus technique et caillouteuse. Evidemment, dans l’élan, on rate la bifurcation et on en sera quitte pour remonter en portage.
On finit tranquillement par la petite machine à coudre bien sympa avec ses relevés puis on traverse les ruelles du village jusqu’à la place.

Retour à la voiture à 15h30, pas de bar ouvert, tant pis, on rentre direct.

Participants: PY, Fluo
Distance: dans les 25-30km
Dénivelé: 1200-1300m

Attention: Beaucoup de superlatifs on été utilisés dans ce compte-rendu. Il s’agit d’une impression personnelle partagée par mon compère du jour et quelques 200 enduristes en Octobre. J’espère que je ne vais pas induire en erreur un débutant qui passerait par là et lirait ce billet. 😉

4 pensées sur “La brigue, son village medieval, son chateau et son bike park

  • 21 novembre 2015 à 13 h 56 min
    Permalink

    Moi c’est surtout les anachronismes et les erreurs historiques qui m’ont choqué mais bon…

  • 22 novembre 2015 à 5 h 49 min
    Permalink

    C’est pas faux ! cet enduro a fait vraiment l’unanimité de tous ! et mériterait un bohhh CR de compétition !?! 😮 du dernier pilote enduriste compétiteur rageux de l’Ascvtt ! 😀
    PY ! au top avec le bonus kinousvabien ! « Vimeo » , merci 😉
    EnJoY !

  • 29 novembre 2015 à 18 h 54 min
    Permalink

    J’aime bien ta façon d’aider à réparer une crevaison !

  • 30 novembre 2015 à 14 h 15 min
    Permalink

    Et tu crois qu’il pompe avec quoi? 🙂 🙂

Commentaires fermés.