Sur les traces de Napoleon

Le grand classique proposé ce Samedi n’a pas mobilisé les foules et pourtant 2 descentes d’anthologies sont annoncées. Jano s’invite a +1 avec option +3 mais au final -1, en clair faut pas compter sur lui. Nous nous retrouvons donc à 2 pour faire un  joli 8 au départ de Seranon (les comptables s’y retrouveront).

Séranon

Au programme de la 1ère boucle: courte montée au mont bauroux suivie de la fameuse descente « bichonnée par JJ »  vers valderoure. On monte directe vers l’ancien village de Séranon sur un sentier récemment balisé « sentier Napoléon ». Le sentier a été complètement dégagé et balisé cette année par le conseil général à l’occasion du bicentenaire de la remontée de Napoléon vers Paris. Débarqué à Golfe Juan, il est remonté en faisant étape à Seranon.

La bastide de Brondet

Fin de l’épisode historique, passons aux choses sérieuses : les ruines, le col, la crête du Bauroux (qui ne roule pas vraiment), et on atteint le départ  de la 1ère descente vers Valderoure. On ne peut pouvait la rater car elle est était balisée avec des marquages fluo, couleur totalement inappropriée pour JJ qui décide de cacher tout ce jaune affreux : c’est pas un marquage réglementaire !!!

JJ1_IMGP0027

La descente est magnifique, le sous-bois est propre et couvert de mousse, aucun arbre n’est venu s’abattre sur le sentier cet hiver, c’est du velours, elle ne sera gâchée que par ces p..t..ns de traces jaunes tous les 10 mètres.

francois

JJ2_IMGP0028

Descente trop belle, donc trop courte, suivie d’une remontée bien directe par le GR jusqu’aux ruines du  vieux Seranon déjà vu à l’aller.

seranon_l8

Couleurs d’automne, mounta calla jusqu’au village de la Doire avec en mire le Lachens pour la 2e boucle du jour.  On traverse la route Napoléeon, un ruisseau, on choisit de grimper face nord par la piste puis la route. La montée est calme, rien à voir avec l’effervescence que l’on rencontre lors de la rando vtt annuelle « Lachens à la mer ». On zappe le dernier tronçon qui mène à l’ancienne station de ski Varneige et à la table d’orientation, et on s’installe à une table pic-nic avec vue sur le plateau de canjuers. Entre les coups de canon provenant du camp militaire et le bruit des avions de chasse, c’est pas si tranquille que çà le var …

JJ en action

Départ sur la spéciale direction La Bastide par le 2e sentier magique qui alterne sous-bois, portions roulantes , lacets, bref que du plaisir.

Pause café bien méritée à la Bastide et retour à Séranon par le même sentier qui s’avérera plus  descendant qu’à l’aller.

Ruines du vieux Seranon
Chapelle Sainte Brigitte

On retiendra:

2 petites boucles bien sympathiques
2 descentes d’anthologie
2 riders tranquilles (JJ et François)
2 pauses café dont une obligatoire a la Bastide pour faire marcher les petits commerces (dixit JJ)

la trace pour 2 descentes « école »

 

Une pensée sur “Sur les traces de Napoleon

  • 27 octobre 2015 à 22 h 01 min
    Permalink

    Merci François pour le CR.
    Je confirme les propos qui me sont prêtés !
    Il faudrait que les prochains répétiteurs du sentier « jj » continuent d’effacer les viles marque rouge fluo

Commentaires fermés.