Seuls au monde

IMG_0650Pendant que le 06 pansait ses plaies, on est allés poser nos crampons sur le mont Autcellier avec Alex.

Après l’orage terrible de la veille, on hésite un peu à aller rouler mais le grand bleu l’emporte.
Sur la route de St Sauveur dimanche matin, la pénétrante de Grasse est fermée mais il est difficile d’imaginer qu’à quelques centaines de mètres, c’est la désolation.

A San Salvaour, la Tinée est gonflée et il fait frais. Sur les coups de 10h30 on attaque la montée sur Roure par la route. Le tempo d’Alex est intenable, au niveau de l’arboretum, il prend son envol.
RDV en haut de la bosse. Il attendra pas mal que je le rejoigne mais en haut, la recompense est là. Le ciel est net est la vue est top.

IMG_0648
Un sandwich, un cul, de l’herbe. C’est clairement un sandwich cul dans l’herbe

On s’enfile un sandwich avec vue 360, c’est palace ! Mais palace glacial avec la petite brise. Sur les 200 premiers mètres freeride, on est frigorifiés. On enleve 200g à l’avant et c’est parti pour 3 spéciales top moumoute.

IMG_0647
Chaud patate !

Premiere spé : Ca commence par du rapide en sous bois, une courte section cahotique mais Alex a enlevé les pavasses alors ca passe bien. Je dois poser un pied sur un rocher savonneux mais ce sera le dernier.
La fin jusqu’à la b252 est vraiment excellente avec l’humidité qui donne un grip idéal.
Remontée rapide vers b250, on jardine un peu pour trouver le départ. En fait, à la clairiere, il faut aller tout en bas en lisiere de forêt.

IMG_0662
Yallllllaaaaaaaah !!!!

Deuxieme spé : Ca part tres fort. Y’a des racines en travers, on manque de se mettre au tas. Puis on rentre dans la fameuse série d’epingles des Tiecs, c’est vraiment un super spot, pas de répit jusqu’à la chapelle avec du cassant qui pardonne pas.
On est en transe. Le kifometre est au taquet.

IMG_0654
Travers des Tiecs qui va bien

Troisieme spé : Depart de l’église de Roure, ca change du tout au tout : du tres roulant, tres rapide. Alex part comme une balle et pour lui coller au train faut s’employer. Les petites cassures deviennent des jumps. Apres avoir croisé la route, on revient sur du traditionel. A l’aqueduc en beton, le mieux est de le longer et de reprendre apres la station de pompage.
La derniere section est vraiment somptuleuse (somptueuse+fabuleuse), les arbres ejectent du sentier, les rochers sont glissants mais tout passe à zéro.

12039317_517548715068513_4267427128907306631_n
Petite pause avant la SP3

Debrief au bar à Pont de Clans. Superbe journée de ride !

En rentrant le soir, au niveau d’Antibes, c’est la panique. A8 bloquée, je prends les routes secondaires et je réalise l’ampleur des dégats, innondations, coulées de boue, voitures broyées. Les news et les mails tombent. On était vraiment tout seuls au monde dans notre montagne…

Trace : http://www.visugpx.com/?i=1411223556&ign
Chiffres : 40km / 2050 D+

Une pensée sur “Seuls au monde

  • 8 octobre 2015 à 18 h 29 min
    Permalink

    On n’était pas seul mon Jano ! t’as oublié Wilson !! ;-D
    Ce topo est une perle ! ah ! ne surtout pas louper dans le calendrier 2015/2016 !!! 🙂
    Merci Jano pour ce ride de ouf !! et ce magnifique CR ! :-*
    EnJoY !

Commentaires fermés.