Deux larrons sur le Ferion

Une sortie du calendrier c’est toujours une bonne sortie, alors quand on est pas dispo ce jour la, il faut se la prévoir soit avant soit après. Avec Pierre, nous avons donc fait la reco le samedi pensant qu’à deux, normalement, on devrait être rentrés un peu plus tôt. Une courte navette est prévue entre pont de cros et plan du var, avec montée sur Levens par le GR et redescente directe sur plan-du-var (et quel bon choix !).

PENTAX Image

la 1ère voiture laissée à plan-du-var, nous démarrons  de pont-de-cros par un sympathique portage à la fraîche sur le GR5,  petit gout de TV (dixit P*), et à ce stade de la course nous sommes en pleine forme 🙂

PENTAX Image

Arrivés au niveau de la route de Levens, un joli travers dans les bois nous mène au début de LA piste du Ferion.

PENTAX Image

A peine monté sur le vélo que P* constate un manque d’air dans le pneu avant . Sachant qu’il a pompé ce qu’il fallait au départ de pont de cros, une chambre à air s’impose (à défaut de liquide dans le tubeless). Démontage du pneu et mauvaise surprise: la vis de serrage de valve est grippée/bloquée. Mister Serflex dans le rôle de la pince nous sauve la mise et permet à P* de passer en tubetype à l’avant.

S’ensuit une longue, (trop) longue piste qui fait bien mal au cul. Le réconfort c’est le panorama sur Levens qui défile (trop) doucement mais dans la fraîcheur puisque les nuages sont bien présents.

PENTAX Image

Arrivés au bout de la crête du Ferion, c’est toujours bouché; pour la vue mer çà semble rapé.

Mais la piste repart vers le nord et la c’est la récompense, la mer on la verra mais celle de nuages !

PENTAX Image

Pause sandwich ou pâte de fruit.

PENTAX Image

et puis commence la descente de la crête du Ferion sur laquelle il faut relancer en permanence si on veux avancer. La descente est rapidement stoppée par la 2e crevaison de P*, à l’arrière cette fois-ci. Après moult pompages, on essaiera en vain d’aider son pote OKO à reboucher la micro-déchirure en bordure de jante. On validera en passant qu’une chambre de 27,5 dans un pneu de 26 pouces, çà marche.

PENTAX Image

 

Court passage à la chapelle saint michel , enfin un peu de terre, on s’imagine que çà va se prolonger un peu mais non.

 

PENTAX Image

La 2e réparation nous ayant (trop) retardé on accélère la descente bien cassante et on savoure la dernière partie toute en terre qui file sur sainte claire.  Traversée de Levens et remontée sur l’Arpasse par un court portage. Les arrêts techniques nous ayant retardé , on zappe le tour de l’arpasse et on bascule direct sur la descente de Plan-du-var.

PENTAX Image

Reste à profiter du paysage et de cette formidable descente en épingles avec tous les virages bien protégés. Manque juste un nettoyage de quelques cailloux/branches pour obtenir la  note maximum.

PENTAX Image

PENTAX Image

A noter que l’arrivée du sentier est bloquée par un filet. il faut longer la restanque sur la droite pour rentrer dans le village de plan du var

Remerciement à Serflex qu’est capable de remplacer même une pince, mais pas à OKO qui se vante de reboucher un pneu de tracteur mais assure que dalle sur un pneu de vtt.

La trace    31km +1350m  +2 crevaisons

François

2 pensées sur “Deux larrons sur le Ferion

  • 13 mai 2015 à 11 h 45 min
    Permalink

    Merci François pour le CR + les photos + la bonne compagnie + le serflex + la chambre en 27.5 qui rentre dans du 26 + le berçage de vélo (ah on avait l’air malin à vouloir reboucher ce micro trou au niveau de la jante 😉 )…

    Belle sortie dans des supers conditions de terrain et de climat !

  • 13 mai 2015 à 11 h 48 min
    Permalink

    Cool ! Faut que j’aille essayer cette descente sur Plan du var. Ca fait un moment que je la vois d’en bas.

Commentaires fermés.