bollinoise aux girolles

Dimanche trés orageux sur le littoral, on hesite un temps marc et moi à monter, alors que Yannick est déja reparti dormir…

Finalement, St Sylvain emporte la décision en décrétant , foi de Metéociel, qu’il ne pleuvra pas sur la Bolléne avant 16h

et puis, de plus, Max et Pierre* nous attendent déja de pied ferme et nous n’allons pas les laisser choir..

C’est donc vers 8h45 que nous prenons la route des sommets ennuagés.

Arrivée à 10h environ, nous attaquons de suite…par un café.. (puisque je le rappelle, il ne pleuvra pas avant 16h…)

Sylvain, bravant les éléments pas encore déchainés,s’est déja lancé à l’assaut du Turini depuis un moment, quand nous quatre nous entassons dans la fidéle fourgonette de Marc.

Aprés quelques réglages sur le destrier de Pierre, nous attaquons enfin l’objet du désir vers 11h (tu vois JJ, tu t’étais trompé d’une heure :-))

Je découvre enfin la fameuse descente, puisque pour moi, je vais vous faire cette confidence, il s’agit d’un dépucelage..

Superbe trace, qui mérite sa flatteuse réputation , parfois un peu humide et glissante , elle teste notre adhérence et les limites (vite trouvées) de mon art du pilotage en milieu hostile .

Pique nique convivial sur un promontoire rocheux et panoramique, sauf pour Sylvain , puni encore une fois.

photo (1)

Nous nous lançons le ventre presque plein dans le final de la rando, et le groupe de divise en deux, Sylvain se jette dans une descente pas forcément homologuée mais plus directe, si ce n’est les restes d’une avalanche qui barre la trace à lui, Pierre et Max.

Marc et moi (enfin .. disons que je fais confiance au vieux lion..) poursuivons la trace historique qui nous amène sur un long travers herbeux ou mon compagnon de route ne résiste pas l’appel des girolles dont il remplit allègrement son sac à dos..

 

.20140720_162050 (1)

Après un viril portage en mode sanglier, nous  amorçons notre ultime descente , ludique, aux épingles classiques et aux courts travers rapides .. un pur bonheur..

Remontée en poussage /portage vers le village à travers les sous bois moites en cet été  pourri.

Nous rallions enfin vers 15h, au sec, le reste de la bande au bistrot du coin pour le pot de rigueur après cette belle journée.

à 16h01, il se met à pleuvoir ( private joke),…. fin de journée sous le soleil..

et pour la petite histoire, Le président régala la première dame d’une omelette aux girolles ce soir là..

 

20140720_212058

Merci à Marc, Sylvain, Max et Pierre, je ne pouvais espérer meilleure compagnie pour ce dépucelage bollinois

(Première aussi pour moi que ce petit billet , merci de  votre indulgence)

Philippe