Tour de la montagne de Mairola

Certains ont eu peur de la météo et ont préféré rouler Samedi, mais les courageux, les vrais, les warriors, eux, n’écoutant que leur instinct décidèrent de braver les prévisions, les animaux dangereux (si si :razz:) et les oublis de chaussures, pour prendre la direction, en ce dimanche matin d’Octobre, de la vallée du Var.

Bon je fais bref mais on était 3: Fluo, PY et Sylvain et il a fait très beau toute la journée. Un peu frisquet à l’ombre en partant (6°C) mais sinon une température quasi idéale. Le topo improvisé était juste parfait pour cette époque de l’année: roulant et efficace en montée et très ludique en descente.
Descente du col de Mairola vers Rigaud
Départ donc du pont du Cians après Touët sur Var, on va chercher la piste de montée (qui monte à notre sentier des Palutes) mais cette fois, on continue jusqu’en haut. C’est long mais on est encore frais alors les 1200m de D+ passe plutôt bien. Sur cette ascension, on se trouve nez à nez avec une petite vipère au beau milieu de la piste. Alors hein!!, je mentais pas quand je disais qu’on avait fait face à des animaux dangereux.

Sur les coups de 12h30, on arrive au col de la Barbenière alors on va se poser un peu plus haut manger nos sandwichs. La vue est dégagée, on observe les Terres rouges sous le Dôme du Barrot et on se remémore l’EPM.

Début gazeux de la descente des CerisesOn repart assez rapidement en direction du Col de Mairola et on s’échauffe sur les premières épingles. Du col de Mairola, on descend jusqu’au village de Rigaud par un sentier plutôt sympathique. On enchaine des lacets, des épingles quelques marches. Le terrain est plutôt fuyant alors on est pas des plus rapide mais c’est vraiment un beau sentier.

De Rigaud, on remonte vers le plateau de Dina. Encore une fois, c’est super efficace, le pourcentage de la route doit osciller entre 8 et 15% tout du long. C’est tranquille quoi, on peut bien se reposer d’autant qu’on est toujours super frais. Bon j’exagère un peu mais tout le monde tient le coup. Sylvain est super facile en popol, mais pour moi et Julien c’est un peu plus laborieux mais ça passe.

On traverse le plateau jusqu’à la chapelle St Sauveur où nous attend la descente des Cerises. Le sentier est encore une fois superbe, un peu gazeux sur le haut, parfois rocailleux mais surtout épinglu. Des épingles de toutes sortes, larges, serrées, avec des marches ou des cailloux, bref de tout pour s’amuser.

A 15h30, on est de retour à la voiture, on file vers Touët pour aller boire un coup et on rentre tranquillement sur la côte en ayant passé une très bonne journée.

Les chiffres:
Distance: 31km
D+-: 1550m
Temps: 5h50

Le topo:

La vidéo:

4 pensées sur “Tour de la montagne de Mairola

  • 16 octobre 2013 à 13 h 05 min
    Permalink

    Attention amis lecteurs du blog ! Les Pieds nickelés dit Croquignol, Filochard et Ribouldingue a l’assaut de la Montagne de Mairola 😀 ! et là !? c’est de la grosse production ! CR + Films + bêtisier !!! POWAAAHH
    Merci les coouupains ! :-p
    Enjoy !

  • 16 octobre 2013 à 13 h 39 min
    Permalink

    Non non le betisier, c’est pas sur le site.
    On essaye de conserver une image a peu pres honorable :mrgreen:

  • 16 octobre 2013 à 20 h 51 min
    Permalink

    Je vous avais dit qu’il allait faire moche 😉

  • 17 octobre 2013 à 8 h 33 min
    Permalink

    Merci PY !
    Toujours aussi sympa ce coin là avec une descente sur Rigaud fuyante et un peu gazeuse qui précède le « champ de mines » et les lacets serrés de Cerise.

Commentaires fermés.