WE au terres noires

Comme l’an passé, l’ASCVTT a décidé de faire un tour du coté de Digne afin de gouter à ce qui fait le charme de cette ville. Un WE de cure aux thermes à donc été….pardon… je me trompe de CR.

Je reprends.

Comme l’an passé, l’ASCVTT a décidé de faire un tour du coté de Digne afin de gouter à ce qui fait le charme de cette ville: le raid des terres noires. RDV est donné en ce début de samedi après-midi au désormais habituel camping des eaux chaudes froides. Sont présent pour cet apéro: Jean, PY, Rémi T, Charlotte, les B & B, Vévé, Franco et Fluo.

2013 - 23 2

 

Un rapide tour en ville pour récupérer les plaques, T shirts et autres VTT mag et nous voila partis pour officiellement un petit tour à la Jean de 10 Km, 400m de D+/D-, 2-3 h grand max…qui sera plus proche du 20 Km, 800m de D+/D- et 4 h bien tassées 🙂 Quel blagueur ce Jean.

2013 - 2

Bonne entrée en matière dans tous les cas qui va nous permettre de nous familiariser avec le terrain et une partie du tracé emprunté le lendemain. De plus, cela offre aux randonneurs la possibilité de rouler sur la zone mythique des crêtes empruntée seulement par le raid. Cette section vaut à elle seule le déplacement et se passe de commentaires (voir la vidéo).

2013 - 9

C’est magique en tout point: vertigineux avec cependant un grip de folie, des passages d’une étroitesse incomparable et pourtant un sentiment de sécurité (ou d’inconscience, la frontière est fine) bien présente…enfin pas pour tout le monde. C’est beau et d’autant plus avec la luminosité de fin de journée. Mis à part un peu de jardinage et la rencontre de Rémi avec un arbre, nous voila de retour à 19h00 au camping où nous retrouvons Marc et JJ.

2013 - 11

Une douche plus tard et nous sommes reçus au SOvan des B & B pour se ravitailler à coup de saucissons, bières, cake, gâteau mais aussi pâtes en sauce. La soirée se poursuit entre blagues cochonnes de Marc, discussion de cosmétique avec charlotte et séance de chirurgie sur le bras de Rémi. Tous le monde part se coucher et tente de s’endormir avant que Marc ne démarre la machine à ronflements.

Réveil le lendemain 6h00 avec pliage de tente et pti déj puis RDV 8h00 avec Alex prés de la grille de départ afin d’encourager JJ pour son raid puis c’est au tour des randonneurs de s’élancer pour 2600 m de D+ et 65 Km. Le parcours emprunte une bonne partie différente de l’an passé qui est assez difficile à rouler car commune à toutes les randos (de la 35 à la 65). Pour résumer, tout le monde part super fort sur route et piste puis pousse dans les singles en montée et bouchonne en descente. Un arrêt rapide au premier ravito puis l’effet masse disparait et on peut enfin rouler à notre rythme…jusqu’à ce que Jean s’aperçoive qu’il a oublié son sac au ravito précédent. 1/2 tour pour lui et on ne le reverra que le soir au camping…la grosse loose en somme. La deuxième partie est bien plaisante avec notamment une descente assez rock n’roll qui pourrait figurer au programme d’un enduro (sauf à ce que se soit déjà le cas).

110537-13211200-1372113455

110537-07397500-1372112872

On  se tire la bourre à PY puis on rejoint Alex pour un portage avant d’entamer une longue traversée en sous bois monta cala entrecoupée de zones déboisées grisâtres dont la chaleur nous rappelle qu’on est bien à Digne. Arrivée au second ravito, on regroupe avec Rémi, Vévé et Franco puis tout ce petit monde continue sa route pour rejoindre la section empruntée la veille qui nous conduit au troisième ravito et notre rencontre avec un JJ qui pète la forme. Une courte montée plus tard et on entame la partie terres grises de la rando avec son parcours en crête type FR, ses sauts, ses ravines et autres  cassures, c ‘est guignol, quoi 🙂 mais surtout toujours aussi plaisant et rapide à enchainer.

110537-43204300-1372117625

110537-32757700-1372117592

On se fait rattraper par un JJ tout véloce puis c’est le quatrième ravito. Un cinquantième tucs avalé depuis le matin puis ça repart pour une section en terre grises du même acabit que la précédente dans laquelle on trace pour être dans le temps à la porte horaire. On arrive au cinquième ravito avec 30 min d’avance et j’apprends que la rando sur laquelle on s’est inscrit fait non pas 2000 mais 2600 m de D+. Allez banco. On rattrape JJ au dernier ravito après avoir roulé une section empruntée à l’EPM et ses terres grises de Bante.

110537-38728400-1372112966

110537-46408000-1372091786

La dernière montée était vraiment difficile dans mon souvenir et c’est toujours le cas. Ça sera donc une alternance de poussette et roulage afin de préserver la transmission qui commence à bien avoir soif. Alex rejoint JJ pour la dernière descente mais je préfère me poser quelques minutes et attendre PY et Rémi qui arrivent derrière. La derniere section s’enchaine version tirage de bourre au milieu d’épingles avec un autre groupe puis on rejoint l’arrivée vers grosso modo 17h00. Retour au camping avec PY et Rémi. Douche puis Mc Do avec Vévé et Jean puis c’est le retour dans le 06 à moitié endormi avec PY.

110537-68207500-1372080079

110537-17888300-1372091455

 

Pas de casses, pas de bobos mis à part Rémi, un JJ qui fini le raid, un Fluo qui fait son premier 2600 et une bonne soirée au camping.

A refaire.

 

La vidéo du samedi par PY.

Rando crêtine from Peewhy on Vimeo.

La trace du samedi est les photos par Jean

Les photos de la rando du dimanche sont l’œuvre de droz-photo.

 

 

3 pensées sur “WE au terres noires

  • 9 juillet 2013 à 7 h 27 min
    Permalink

    Ouaip ! Bien déçu…:( de ne pas avoir pu assister aux festival des crêtes… et de taper de la descente avec vous le samedi… snifff…
    Je me suis un peu rattraper le dimanche avec la rando de 65 bornes :-p
    Merci Fluo pour le CR, PY la vidéo et jano pour les tofs !
    Enjoy !

  • 9 juillet 2013 à 7 h 31 min
    Permalink

    Les cretes, c’es vraiment un moment inoubliable. Maintenant qu’on a reconnu, faudra y retourner pour tout passer sur le velo.
    Pour la rando du dimanche, ca a ete bien difficile pour moi a partit du ravito 4. Le parcours etait bien plus exigeant que 2012. Mais le parcours est toujours aussi sympatique.

  • 9 juillet 2013 à 9 h 23 min
    Permalink

    Superbe site en effet. L’année prochaine, raid obligé. Le passage sur la barre des Dourbes est un must lui aussi. Week-end au top ! Faudra juste revoir le positionnement des tentes, ô combien stratégique.

Commentaires fermés.