Remy Strabach Ride Session

A l’ASCVTT, on est des amoureux de la nature, de montagne, d’instant Coeur de Lion le cul posé dans l’herbe. Mais il arrive également que l’on roule comme des cochons!  Et oui, l’Enduro est en plein essor et même nous, paisibles randonneurs du dimanche, nous s’y essayons.  C’est notre champion Rémy qui dirigera d’une main de maître ce stage de pilotage dans l’Esterel. Objectif: Progresser, prendre confiance et s’amuser.  En vidéo ici.

enduro

Ça démarre fort

Pour bien commencer la journée, on accueille tout le monde avec des croissants. Histoire de prendre des forces. Puis on est parti pour le premier atelier: Le saut. Bon, ce n’était pas trop prévu comme ça à la base, il est vrai. Ça aurait été dommage que quelqu’un se fracasse d’entrée de jeu. On n’y coupera pas: Pierre* s’ouvre gentiment le coude et docteur Fluo passe à l’action. Bon a part ça pas de casse. On sent un grosse motivation à se lâcher dans l’ensemble.

saut

 

En marche…

Deuxième atelier: le franchissement d’une marche. Quand on commence le VTT, c’est un des obstacles les plus fréquents et  les plus difficiles à appréhender par le risque de « soleil » qu’il représente, du moins c’est ce qu’on s’imagine. Puis finalement on s’y fait et chacun trouve sa technique. On se débrouille, puis vient le moment du stage où on se rend compte qu’au final on s’y prend comme un manche! Pour d’autre franchir la marche aura représenté un réel défi, qui sera relevé au final. Bon pour le capital confiance. Bref chacun y aura trouvé son compte!

« Pas besoin de tirer sur le cintre comme un bourrin pour sauter une marche, de la vitesse avant tout, le cul sur l’arrière mais pas trop, tu soulage l’avant puis tu laisses faire le destin »

– Remy –

marche

Et sa monte aussi!

Ce spot aura également été l’occasion de travailler un passage pas si anodin. C’est également dans les montées techniques que l’on perd du temps. Équilibre et mobilité sur le vélo sont les clés pour une franchissement en souplesse.

« Plus tu arrives fort sur l’obstacle et plus tu as de chance de passer et sans avoir à trop forcer »

– Remy –

marcheupJPG

Hors de la trace

On s’attaque a un gros chantier qui est celui des épingles. La grosse difficulté réside souvent dans les ornières qui les creusent. Une seule solution pour passer rapidement: Sortir de la trace. On aura travailler ces aspects le matin, puis l’après midi après la pause déjeuner.

« Si l’épingle est trop serrée, il faut l’élargir »

– Jacques II de Chabanne de la Palice –

epingle

Rock and Roll

Pour finir en beauté, de jolis passages techniques dans les dalles et les rochers. Ce qu’il faudra retenir c’est que ce ne sont pas toujours les plus gros rochers qui sont les plus difficiles à franchir. Bien au contraire! Parfois les énormes blocs qui entourent les petits passages étroits et cassants offrent des boulevards! Mais prudence: ne jamais s’attaquer à ce genre d’obstacles qui offrent peu de visibilité sans une reconnaissance préalable minutieuse et une extrême confiance en soi. Ces passages aériens (le vide à 360°) ne pardonnent pas et une fois lancé il ne faut pas compter s’arrêter. Position défensive de rigueur dans un premier temps. Cela aura valu à Faf un joli soleil avec réception sur le dos!  D’où l’importance de porter un sac à dos!

« La meilleure trace en course c’est toujours la ligne droite »

– Remy –

rocher

Ce qu’on retiendra

Au final, on se rend compte que le gain de temps se fait essentiellement sur le choix de la trajectoire plus que par la position que l’on adopte sur le vélo pour chercher du grip etc… Souvent c’est simplement avoir l’audace de suivre une ligne qui semble moins naturelle qui permet de gommer la difficulté. On a tous une petite phase qui tourne en boucle dans sa tête quand on descend. Pour certains c’est « Ouh la la! Ouh la la! » . Pour d’autre c’est plutôt  : « Et maintenant qu’est ce qu’on fait » .  Alors que ça devrait être: « Et maintenant on va où? » .

On a senti une grosse motivation de tous les participants, un grand merci à eux qui ont aussi fait de ce stage une réussite.

 

– Et un énorme merci à Remy pour ses conseils avisés et sa sollicitude –

 


Date: 03/03/2013

Participants: Alex, Bourriquet, Faf, Fluo, Franco,  Gaso, Jean, Ju, Laurent, Marc, Pierre*,  PY, Remy, Susie.

PhotosFluo, Bourriquet.

VidéoPY

Ateliers dans l’Esterel avec Keke from Peewhy on Vimeo.

7 pensées sur “Remy Strabach Ride Session

  • 26 mars 2013 à 8 h 44 min
    Permalink

    Salut les copains, superbe moment de VTT vécu tous ensemble dans l’Estérel 🙂
    Extra le CR et la vidéo 😉
    Enjoy !

  • 28 mars 2013 à 14 h 53 min
    Permalink

    Merci pour le CR et la vidéo les gars.
    Gros merci à Rémy pour ses conseils.

  • 1 avril 2013 à 16 h 43 min
    Permalink

    Merci kéké pour la leçon et bravo PY pour la vidéo.

  • 1 avril 2013 à 22 h 40 min
    Permalink

    Elle m’avait échappé cette vidéo, beau boulot PY …. bien sympa la fin !!!

  • 8 avril 2013 à 16 h 23 min
    Permalink

    Que du bonheur! Pouvez vous me dire le chemin à prendre pour faire ce parcours? Merci d’avance
    [EDIT ortho]

Commentaires fermés.