ROUBION Hors d’oeuvre + Descente Marathon 30/06/2012

bannière

BALADE A ROUBION.

But de ce samedi, taquiner la descente marathon tracée par maître Tabard et notre Pistol pour leur enduro. On voulait y poser nos crampons lors du WE du club il y a 2 semaines mais un timing un peu serré nous avait fait repousser ce projet.
Chose faite.


Les ingrédients; quelques potes motivés pour une sortie en montagne, le site de Roubion qui reste toujours à découvrir tant les possibilités de ses sentiers sont variés, un temps sans nuages, une navette à St Sauveur, deux troupeaux de moutons, des sous bois rafraichissants, des prés sans traces, des poussages portages mais pas trop, allez j’arrête car il faudrait une bibliothèque pour tout étaler.
Couillole
Sacs bouclés, biclous montés, c’est donc (dans le désordre), Franco, Arnaud, Julien Fluo, David (si si), Marc un invité qui nous a souvent attendu,…, et ma pomme qui attaquent une petite remontée pour se faire la première descente hors d’œuvre de la journée.
vers le mont bussière

On serait bien monté jusqu’au col des Moulines mais dès le petit spot dans les marnes, demi tour pour passer en mode négatif. Le free-ride dans le gazon devra être un peu dévié par les locataires de l’été, et… leurs gardiens aux belles canines.

Petit bonjour aux voitures qui nous attendent sagement à la Couillole, pistes puis sentiers pour grimper tranquillement au Pommier.
Pour moi une petite cache géocaching à la cime de Tournerie qui me tendait les bras. Parenthèse pour Pistol, les caches ont besoin d’entretien, logbook trempé, plus de couvercle etc…
Le club reste le club alors le cul dans l’herbe et mini sieste de rigueur; petit regret, le timing aurait sans soucis pu nous permettre de faire cette pause chez Joelle mais ce sera pour une autre fois.

On dévale vers la baisse de Tavanière par des trajectoires pas toujours évidentes, surtout pour le « 29 pouces »…
Je ne décrirais plus le petit poussage de la baisse de Tavanière bien connu vers le contrebas du Lauvet d’Ilonse, on en prend toujours plein les yeux la haut.
Et voila le but de la sortie, LA DESCENTE MARATHON
Une petite balise géocaching encore pour moi au passage et un Lumix qui devra attendre sagement sur son caillou que je revienne (avec Marc l’invité du jour) le chercher un peu plus tard, mais c’est une autre histoire… Quand on a pas de tète faut avoir des jambes, et pourtant vous me connaissez sur ce point.

Notre Pistol voulait un CR pour qu’on en parle alors;
TROP TOP , pentu, long, terrain fuyant ou le dosage des freins prend tout son sens, n’est-ce pas Isa :o)), poussière car impossible de sucer une roue sans masque pour les yeux enfin beaucoup de superlatifs.
Notre site étant lu par pas mal de passionnés de tous niveaux, sans aucune prétention je préciserais qu’un bon vélo et surtout une maitrise de celui-ci est indispensable pour prendre du plaisir sinon galère assurée.
Ma petite touche perso, Le site de Roubion est un top pour moi avec ses myriades de singles hors des normes et je laisserai la prochaine fois cette descente aux fans des gros débattements… Mais ce n’est que mon avis que j’ai partagé hier avec certains.
Et voila les derniers tours de roues avant de joindre le bistrot du village pour une réhydratation méritée.
Quelques portraits du jour

Renaud

Une pensée pour David qui s’en voulant d’avoir laisser sa fille et sa femme toute une journée, leur a rapporter une belle petite pizza .
Photos Franco / Marc
La galerie de photo de Franco ici https://picasaweb.google.com/franco.fgpictures/2012_06_30VttRoubionEnduroMarathon?authuser=0&feat=directlink#

La trace de la journée

La Ramasse

R.A.S

2 pensées sur “ROUBION Hors d’oeuvre + Descente Marathon 30/06/2012

  • 1 juillet 2012 à 16 h 45 min
    Permalink

    eh oui , on voit bien, d’après le profil, que cela descend raide 1400m en 5 km ( ça fait du 30% ) les disques ont du bien chauffer !

  • 2 juillet 2012 à 18 h 02 min
    Permalink

    Grâce à toi Pascal, les miens n’ont pas chauffé pour une fois, et le test était velu.
    Et oui, un petit radiateur de processeur collé sur le piston du frein et le tour est joué.
    David a même remarqué « tiens tu équipes ton bike comme le Varois maintenant ??? ».
    Marc

Commentaires fermés.