Saint-Vallier best-off

Le redoux aidant, nous nous sommes retrouvés à douze pour une grande randonnée à tiroirs sur les traces de feu les Calades de Napoléon. Montées efficaces et trois belles spéciales : une valeur sure et pas de fioritures pour un kilométrage et un dénivelé raisonnables.

Après un petit échauffement sur la route jusqu’au Col Ferrier, une piste et un court portage nous mènent aux vestiges du Castellaras de la Malle. Impressionnant, tout comme la borie en parfait état rencontrée peu avant : les murs font près de deux mètres de large !

C’est le départ de la première spéciale : aux petits et gros cailloux, thématique du jour, vient s’ajouter un peu de neige, histoire d’épicer les choses. Chacun sa méthode, à pleine vitesse ou en contrôle, parfois pas :

Quelques passages techniques et un travers rapide en sous-bois amènent un peu de variété et c’est bien trop vite que nous retombons sur l’ancienne voie romaine reliant Saint-Vallier à Canaux.

Nous remontons au Col du Ferrier et nous laissons glisser sur Nans, attrapant sur la fin le sentier de découverte, joueur avec ses deux/trois épingles et qui aboutit à un joli petit pont en bois.

Une longue piste bien entretenue et régulière, suivie d’un portage nous hissent au sommet de la Montagne de Thiey. Malgré les quelques nuages et la température fraîche, nous en profiterons pour casser la croûte avant la seconde spéciale.

On ne présente plus la machine à coudre, ses lignes droites ultra-rapides et ses lacets serrés, souvent masqués et aperçus à la dernière seconde, l’occasion de freinages puissants et tardifs. Sacré enchainement, toujours aussi agréable.

Nans atteint, nous allons chercher le départ de la dernière spéciale, petit col situé entre le Mortier et la Pas de Faye, empruntant une nouvelle voie romaine, pédalable en bonne partie.

En avant pour la dernière spéciale, plongeant sur le grand pré, qui secoue un peu plus que la précédente mais dont les lacets, larges, présentent peu de difficulté. Mode tirage de bourre avec Max, lâchant les freins et profitant de chaque marche haute pour quitter la terre ferme.

_____________________________________________________________

Parcours : Saint-Vallier (b. 60) – Col du Ferrier (b. 61) – Castellaras de la Malle (b. 58 a) – Col du Ferrier (b. 58a, 61) – Nans (b. 127, 66) – Montagne de Thiey (b. 67, 70, 71) – Nans (b. 71, 70, 69, 68, 67, 66, 65) – le Mortier (b. 64) – Saint-Vallier de Thiey (b. 63, 62, 60)
Trace GPX

Statistiques : 31 km, +/- 1.350 m, 6h30 dont 4h30 de roulage

Participants : Albin, Caro, Charles, Fabien R, Franco, Joelle, Laurent, Marc, Max, Philippe, Sylvain, Yannick

Album : Sylvain
Vidéo : Philippe

9 pensées sur “Saint-Vallier best-off

  • 5 mars 2012 à 9 h 56 min
    Permalink

    ON voit que Sylvain c’est un pote, il a même pas parler de Laurent ses crevaisons, sa valve et la fin de sa rando à pied, de Franco, son dérailleur et sa fin de rando plus léger et enfin de Max et son short oublié et sa fin de rando en SHORT DE BAIN…mais là, petit coup bas quand même avec une belle photo en tête de CR ! Bravo Sylvain !

    ET merci 😉

  • 5 mars 2012 à 12 h 27 min
    Permalink

    Ah c’est donc ça… moi qui avait pensé que la mode était au minishort pour la prochaine collection printemps été, ouf me voilà rassurée!!!
    Quant à Laurent c’est une légende, il parait qu’il ne crève jamais 😉 Oui oui je sais Charlotte, elle, elle ne roule jamais, à croire que les préjugés ont la vie dure !!

  • 5 mars 2012 à 12 h 46 min
    Permalink

    Laurent/crevaison, Max/oubli de fringues…rien de neuf en somme.

  • 5 mars 2012 à 13 h 38 min
    Permalink

    Merci pour cette super balade de bizut, bien que je n’ai fait que la version courte…

    J’en ai sue dans les descentes avec mon sr mais quel régal au final.

    Puis durant cette balade plein de premières pour ma part : portage, neige, marches et épingles….

    Vivement la prochaine sortie.

    @+

  • 5 mars 2012 à 14 h 47 min
    Permalink

    Ah on voit l’oeil affuté de la nana.
    T’as juste omis certainement volontairement, de préciser que le short de Max était un MB, …, Montain Bike bien sur . D’autres aimant les synonymes, se plairaient aussi à dire PA comme Porté Admirablement ;o)

    Sylvain a été sympa aussi dans son CR de citer après les chiffres de cette rando très modeste pour les entrainés , les 4 tafioles qui ont tronqué la partie un peu physique de la journée.
    Mais on s’est bien éclaté aussi et … sans crever ;o)

    Marc LR

  • 5 mars 2012 à 17 h 19 min
    Permalink

    Donc si je te suis bien Marc je retiens trois choses, que Caro se rince l’œil en roulant mais plus surprenant que toi aussi puisque tu dis que le short de Massimo était PA… et enfin que le meilleur moyen de ne pas crever c’est en fait d’écourter les randos 😉

  • 5 mars 2012 à 17 h 54 min
    Permalink

    Laisse les se moquer Max. Moi j’ai compris que c’etait pour gagner du poids que tu mets pas de short.
    Quand on pense que y en a qui vont acheter du XTR pour gagner 10g et se delester de 100eu, alors qu’il suffit d’enlever son froc pour gagner 200g 😛

  • 6 mars 2012 à 20 h 56 min
    Permalink

    Ah mais c’était un short…. Je me disais bien que c’était gonflé de rouler en slip kangourou 🙂

  • Ping : ASCVTT» Archive du blog » Thiey

Commentaires fermés.