Enduro des Portes du Mercantour 2011

Petit CR de notre week-end à l’enduro des portes du Mercantour. (bonne lecture)

Il est 6h30 lors ce que l’on se retrouve à Renault, départ direction Guillaumes pour la première journée.

8H15, nous allons récupérer nos plaques, notre ticket repas du dimanche et une paire de chaussettes offerte par les organisateurs.

Seuls Fred et moi partons ensemble, Renaud et P-Y partent chacun de leur coté.

9h38, c’est le départ de la première liaison ! Direction Sauze par la route, puis nous empruntons un sentier alternant poussage, portage et pédalage qui nous mènera au départ de la SP1. La montée se passe bien, j’arrive un peu en avance ce qui me permet de voir le départ et de me reposer un peu.

Le temps passe et le stress monte, c’est à notre tour de nous élancer ! Fred et notre compagnon de ligne partent comme des furies, Fred est vite rattrapé par un balisage me laissant la 2e place. La descente est superbe, très variée et longue. Je n’échappe pas à une chute dans une épingle, mais un matelas de buissons est la pour amortir ma chute. Après 20 minutes, la spécial se termine, tout le monde est bien fatigué après cette descente intensive. Malheureusement Pierre Yves et Renaud ont eu quelques soucis mécaniques, Renaud arrêtera la journée ici.

Pas de temps à perdre, il faut repartir pour la SP2 nous avons un peu moins d’une heure pour arriver au départ. Nous arrivons tous dans les temps. P-Y s’élance dans les terres grises, puis nous l’imitons quelques minutes plus tard. Fred et moi roulons plus au moins dans le même rythme, il prend cependant un peu de terrain sur moi. Nous passons les quelques passages hards (descentes très raides / murs) à vélo. Petite chute pour Fred, il perd un peu de temps a réaligner son guidon à sa roue. Pour ma part tout se passe bien jusqu’au dernier enchainement, j’arrive trop vite sur un virage sans visibilité et tape dans une pierre. Pas de bobos (merci le casque intégral) par contre j’ai perdu toute la pression de mon pneu avant. Je fini la spécial en courant avec mon vélo pour retrouver l’arrivée ou un ravito nous attend.

Fred prend le temps de se ravitailler et discuter, nous, nous commençons la montée pour rejoindre le village de Chateauneuf d’Entraunes. La pluie s’invite en fin de montée. Toujours pas de retard dans les liaisons pour nous trois, nous entamons la SP3. Malgré la pluie, le terrain est excellent, les enchainements aussi. C’était la plus courte descente de l’enduro, 5 minutes pour les meilleurs, un peu moins de 6 minutes pour nous.

Nous arrivons sur un pont ou s’enchaine directement le portage pour la dernière spéciale de la journée. Quelques passages passent à vélo, mais la fatigue commence à ce faire sentir. P-Y arrive largement en avance, aucun doute, il n’a pas souffert de la journée !! C’est le départ, les virages, les parties rapides s’enchainent, petit passage dans des terres grises avant d’arriver sur les épingles finales, qui ont eu raison de moi, suite à une trop faible pression dans mon pneu avant j’ai déjanté, ce qui me fait perdre environ 6 min (le temps de mettre une chambre a air) et qui me mettra le moral à zéro.

Malgré tout j’ai fini la journée, ainsi que P-Y et Fred. Un bon repas au resto et une bonne nuit ne sont pas de refus.

Dimanche matin la pluie annoncée depuis le début de semaine est bien présente. Renaud a finalement réparé son vélo et prend le départ avec nous. Départ de Valberg ou nous empruntons une piste qui nous mène jusqu’aux antennes et le départ de la SP6 (la SP5 a été annulée à cause du temps). Le départ d’aujourd’hui se fait en fonction du classement obtenu la veille, mes compagnons de ligne ne se sont pas présentés, je part donc seul dans la spéciale. Le début est chaotique beaucoup de boue, c’est impraticable a vélo, même difficile a pieds. Heureusement que la suite en sous bois est (quasi) seche et très plaisante a rouler avec quelques épingles.

Fred malchanceux pendant la liaison jusqu’a la remontée, roule sur une pierre qui casse sa pâte de dérailleur, il n’en a pas de rechange et ne prendra pas le départ de la dernière spéciale. Pas de temps à perdre pour nous (Renaud, P-Y et moi), il faut prendre le télésiège pendant que le temps le permet (il pleut mais pas d’orage). Arrivé en haut, il nous faut attendre tout le monde pour la dernière spéciale en mode poursuite. Une attente de presque 2 heures dans un petit local ou nous somme entassés. Il nous reste une petite liaison à faire toujours sous la pluie bien sûr. Dernière attente interminable sous le barnum du départ de la SP7 qui ne se déroulera pas en poursuite mais dans le même ordre que le matin. Le départ se fait dans un peu de verdure, suivi de passage dans un peu de terre boueuse mais ca roule, petite liaison pendant la spéciale, on donne tout c’est la dernière ! La suite s’enchaine sans difficulté je rattrape P-Y partit 2min plus tôt. Pas le temps d’être dans sa roue, le dernier passage boueux est la, le festival de chutes commence, les dernières épingles sont impraticables à vélo, et je lutte à pied me tenant à tout ce que je peux.

A l’arrivée, nous somme couvert de boue, heureusement un tuyau d’arrosage est à notre disposition pour nous rincer et nos vélos.

Après s’être séché et changé, nous nous retrouvons tous au repas que l’on a tous très apprécié, après ces deux jours difficiles. La remise des prix a lieu, nous attendons nos noms en vain….:P

Un grand merci a toute l’organisation pour ces deux jour de bonheur, beaucoup de personnes présentent tout au long des spéciales !!

Les résultats : Pierre Yves termine à la 146e place et moi à la 138e. Beaucoup d’abandons surtout le dernier jour, le temps n’était pas très motivant.

Une pensée sur “Enduro des Portes du Mercantour 2011

  • 9 septembre 2011 à 19 h 07 min
    Permalink

    Pour un premier enduro on a été servi. On a tout eu: du bon avec les supers spés comme du pourri avec la pluie et la boue. En tant que riders super pointilleux sur le matos, on a délibéremment choisi de tous rester en crossmark le dimanche, c’est plus fun dans le mouillé.

Commentaires fermés.