Tour du Pic de l’Ours

La pluie étant annoncée en montagne ce week-end, je me suis incrusté à la randonnée initiation organisée dans l’Estérel par Caro.

J’ai essayé en vain de suivre nos deux nouveaux toute la matinée, j’ai nommé Arnaud d’Antibes :

A la fin de la sortie, j’ai entendu Sylvain m’asséner « Bon bah, Bizuth, c’est à toi de poser les lyrics ! »; que je résume par « chers nouveaux entrants, il serait louable que vous établissiez le compte rendu de la sortie .

Aussi, en tant qu’homme de lettre parfaitement habitué à ce genre d’usage, je vais narrer la sortie (sans montre, sans compteur, sans altimetre et sans carte IGN)

En ce samedi matin, le RDV est donné à 9h devant la gare du Trayas, réputée dans toute l’Europe pour faire perdre 25 minutes aux voyageurs du Nice-Paris. Le départ se fait à quatre avec Caro, Sylvain, Julien et moi en mode blabla.
Inutile de rentrer dans le détail puisque je suis incapable de détailler les lieux fréquentés ; il y avait des cotes avec des pierres qui roulent, des descentes avec des acacias qui dépassent et un grand soleil qui a tenu 2h et qui s’est sauvé au moment ou Caro a décidé de quitter le navire ; pour d’obscures raisons de matage de la qualification du grand prix 125cc de Saint marin et dans laquelle Johan Zarco (notre meilleur représentant) a pris la pôle – on l’excuse, elle a eu raison.
Nous sommes donc reparti à trois pour 2h sous un crachat régulier qui a durcit la rando et mis en exergue l’effrayante condition physique de notre leader… En effet, le jeune Sylvain, apres une descente ou il avait brillé par sa capacité à traverser les buissons et les bosquets, a payé son manque d’entraînement en se faisant déboîter, en cote, par une octogénaire équipée d’un déambulateur hartail Scott. Du coup, comme il faut toujours s’inspirer des meilleurs, Julien et moi-même, avons récupéré le plan d’entrainement de la mamie afin d’intégrer, à terme, l’association ‘Octo-enduro’ pour faire partie de l’élite de la bicyclette.

Et voila, c’est fini pour le CR du Pic de l’ours. Un samedi truculent qui sentait bon…l’orage.

En guise de péroraison, je dirais « Sylvain, entraine toi ! on ne peut pas passer toutes les randos à t’attendre » (quoi je romance !) .

et Julien de Cagnes sur Mer :

Je tiens juste à préciser que Caro nous a quitté car elle a probablement trouvé que le niveau de notre leader était plutôt médiocre. Elle doit probablement encore tourner sur les singles du pic du cap roux en solo à l’heure qu’il est (« Girl Power »)….ou pas.

Pour ce qui est des lieux traversés, j’y apporte ma contribution (étant le deuxième novice du groupe aujourd’hui) :
Gare du Trayas
Col de l’évêque
Direction du col des lentisques puis descente vers le ravin du mal infernet à la cote 249 m
Montée à la baisse des sangliers par le ravin de l’ubac de l’escale

Col des lentisques

Disparition soudaine et inexpliquée de Caro
Tour du pic de l’ours par la dent de l’ours
Descente par le GR51
Montée au col de la cadière par le ravin de la couche de l’âne puis de la cadière
Col notre dame

Descente et retour gare du Trayas.

De bonnes descentes plaisantes avec des pierres mouillées et qui fuient sous les roues et de bonnes montées…avec aussi des pierres mouillées et qui fuient sous les roues.

De plus pas de boites, ni crevaisons, ni de casses mécaniques. Que demande le peuple.
____________________________________________________

Figurez-vous que, moi non plus, je ne sais pas trop par où nous sommes passés (cela doit être l’asphyxie ;)), j’ai juste remarqué que l’on avait tendance à prendre les descentes dans le sens de la montée, qu’il a plu et qu’Arnaud arborait de nombreuses blessures de guerre récoltées en Afghanistan… Heureusement, le GPS a tout enregistré pour nous :

Participants : Arnaud, Caro la Suissesse, Julien, Sylvain

Parcours : Gare du Trayas, Col de l’Eveque, Sous le Pic de l’Escale, Ravin du Mal Infernet, Ravin de l’Ubac de l’Escale, Col des Lentisques, Dent de l’Ours, Col de Notre Dame, Lac de l’Ecureuil, Col de la Cadière, Col de Notre Dame, Gare du Trayas

Trace (problème de lissage)

Statistiques : 26 km, +/- 860 m, 4h

2 pensées sur “Tour du Pic de l’Ours

  • 4 septembre 2011 à 11 h 10 min
    Permalink

    hé hé, trop bon comme à chaque fois 😉 Petit mais costaud ! Sympa ces nouveaux !

  • 4 septembre 2011 à 15 h 28 min
    Permalink

    Je me suis régalé à lire ce CR même si je me suis emmelé les pinceaux pr comprendre qui écrit!
    n’enterrez pas trop vite le shostag…la bête blessée va reviendre avec le couteau entre les dents…
    bienvenus à julien et arnaud

Commentaires fermés.