Radome toutes options

Pour la « moyen+ » du week-end, voilà encore une rando à géométrie variable (en temps et dénivelés) qui a permis à 8 riders de s’exprimer à leur guise.


Étaient présent, Marc, Franco, Philippe, Renaud, PY, Bourriquet, Banana, Astérism.

Le Radome est une grande classique des demi-journées d’hiver ou des soirées d’été. Nous avons allié les deux avec cette sortie toutes options :

  • départs différés
  • montée en navette ou sur le biclou
  • préchauffe sur spéciales
  • extra D- en nocturne
  • Une seule constante : on fera l’essentiel de la première descente tous ensemble à la cool en s’adaptant au rythme de chacun.

    C’est Marc qui part le premier de Pont-du-loup, à son allure, sur le biclou, en passant par les gorges du Loup, pause casse-croute à Gourdon pour arriver au dernier point de rendez-vous, le parking du radome. Bref, LaRamasse se fait la caisse tranquille.

    Pendant ce temps, Bourriquet et Banana enchaînent les traces de plusieurs spéciales du rallye de Gourdon avec notamment des départs dans la neige, des passages tres blancs et glissants.

    Un peu plus tard Renaud et ma pomme nous retrouvons toujours à Pont du Loup pour une montée sur le bitume (beurk, mais c’est efficace 😉 ). PeeWhy qui est des notres a décidé de rajouter un peu de rythme à cette montée et ne donne le départ que 20mn plus tard sur l’horaire. C’est presque passé et le lendemain on s’en souvenait 😉

    Pour nous distraire pendant la montée, tout d’abords un photo-shoot de motos, une vingtaine de super-sports qui tournent en boucle devant deux photographes entre deux virages de la Sarré. Puis au dessus de Gourdon, le passage d’un rallye auto « classique », une succession de vieilles Porches, Alpines, Simca 1000, Super 5…

    Philippe et Franco nous rejoignent directement au radôme, nous encourageant à leur passage.

    Bref, 15h15, tout le petit monde est prêt à en découdre avec la descente. Il fait frais, le départ se fait dans les nuages et un petit vent rajoute sa touche à l’humidité ambiante. Tous coupes-vent sortis nous nous élançons directement vers les départs des parapentes.

    Nous sommes partis pour la Spe2, ses singles au milieu des champs de cailloux, des petites prairies et des sous-bois. Certains découvrent, tous se font plaisir. Philippe et Renaud qui ont rejoint l’association récemment collent parfaitement à l’esprit et suivent facilement.
    Banana et Bourriquet qui roulent maintenant depuis un moment, rejoignent alors directement et sans tomber leur point de chute, Gourdon.
    Le reste du groupe enchaîne vers le pipeline et la descente sur Pont-du-Loup.

    Ca n’est pas sans compter sur la participation de deux anes. Autant les résidents du lieu chevaux restent sages dans leur enclot, autant les anes n’en font qu’a leur tetes de mules ! La propriétaire des animaux dissipés finit par les rentrer au bercail pendant que nous attendons sagement de notre cote.

    Arrivés à Pont-du-Loup, Marc, Philippe et Franco préparent leur navette (avant d’aller prendre un pot 🙂 ) pendant que Renaud, PeeWhy et ma pomme préparons nos éclairages pour la descente de rab’ en nocturne.

    Le temps de remonter, maintenant en voiture, au parking du radome, le jour se fait plus sombre et l’air plus frais. Seulement un petit 4C pour nous accueillir cette fois ci. Au départ, les doigts sont un peu crispés et les 3 couches ne sont pas de trop. Les éclairages intenses fendent la brume environnante, nous sommes partis.

    Rapidement, le terrain cassant parcouru assez rapidement se charge de nous réchauffer.

    La nuit c’est particulier. Toujours cette sensation de fluidité, les difficultés disparaissent étrangement, nos faisceaux qui révèlent le terrain au dernier moment ne laissent pas de temps à l’appréhension.

    Renaud dont c’était le baptême : C’était top la descente de nuit ! Je pense que je vais pas tarder à investir dans une vraie lampe.

    Et comme ca toute la descente se déroule sans encombre. Enfin presque ! Qui trouve t’on sur notre chemin ?
    Les anes qui n’en font encore une fois qu’a leur tete. Et là, pas de propriétaire, il a fallu ruser, laisser les vélos, escalader une restanque…

    Encore quelques dizaines de metres de descente et nous voilà à Pont-du-Loup. C’est à notre tour d’effectuer la navette éclaire avant de chercher une taverne ou terminer dignement cette journée.

    Les chiffres (y en a qui aiment ca) : +1000m (sur route) / -2000m en 6h (à la cool quoi 🙂 )

    Illustrations de Philippe.

    Vidéo:

    Rando dominicale a Gourdon et au radome from Peewhy on Vimeo.

    Une pensée sur “Radome toutes options

    • 15 février 2011 à 18 h 45 min
      Permalink

      Yep, 3 spéciales de l’enduro de Gourdon pour Banana et moi, dont la spé1 de 2010, plutôt difficile à retrouver avec la neige, et le fait qu’elle n’avait pas été roulée depuis.
      35km et +1350m quand même !

    Commentaires fermés.