Tête de Rigaud

Dans les terres rouges

En ce jour de météo incertaine, nous étions 5, Suzie, Bourriquet, Francis, Fab et ma pomme pour nous frotter aux aubépines de la Tête de Rigaud.

Le tour de la Tête de Rigaud est une sortie déjà réalisée au club sous le nom de Grands Espaces Sauce Piquante cette fois ci avec une petite variante finale proposée par Francis.

Le village de Beuil

Il s’agit de partir du village de Beuil (avant la periode hivernale et si possible pendant les couleurs chaudes de l’automne) de passer au pied du Raton puis de la Tête de Rigaud pour finir sur la route du Cians au dessus de Ruby.

Sous les couleurs chaudes de l'automne

Alpage

Après une petite montée depuis Beuil – un tiers des 1100m de D+ cumulés – et la traversée d’un alpage, c’est la première descente qui arrive : quelques épingles, une belle marche, un passage sous une corniche, des racines et un tapis de pierres rouges.

Première descente, racines et pierres rouges

S’en suit la remontée vers le Raton puis la Tête de Rigaud, par une large piste sur sable rouge équipée de quelques raidillons.

Au pied de la Tête de Rigaud

Freeride

Enfin arrive le coeur du programme, la descente assez freeride sous la Tête de Rigaud. C’est une succession de marches, goulets et passages en devers avant d’arriver dans un passage un peu pomatoire entre les aubépines.
A ce moment une précision dans la trajectoire est de mise et la coupe de virage est peu recommandée. Mieux vaut être bien couvert.

Après un petit travers remontant de 100m, qui passe entièrement sur le vélo, surplombant les gorges du Cians, c’est le dessert : un petit single de toute beauté qui nous ramène directement à la voiture.

Au final c’est 30km d’exotisme, 1700m de descente avec navette à faire tous les ans 🙂