Lantosque – Moulinet – Lantosque, une SAD ineffable

Un mauvais (?) jeu de mots de ma part pour cette sortie à la dure qui « ne peut être dite, exprimée ».

Nous étions partis pour suivre les traces de la Transvésubienne 2007 & 2008 avec départ et retour au Suquet mais Nissart nous préviens dans la matinée que la dernière descente sur le GR 510 est totalement impraticable à cause de coupes d’arbres barbares (1h pour faire 1 km).


Nous changeons donc nos plans: départ de Lantosque, montée au Turini comme prévu mais nous basculerons sur Moulinet avant de revenir à Peira Cava et Lanstoque par Loda.

Comme c’est désormais de coutume, ce sont les participants – Claude, Cyril, Laurent, Pierre*, Rémy et moi-même – qui en parlent le mieux :

Claude

Une sortie classique slightly holiday on ice où les organismes ont été rudement mis à contribution, mais toujours avec la banane.
Un changement de parcours à la dernière minute sans trop se creuser les méninges et en restant dans le même esprit témoigne du potentiel de nos belles montagnes.
Les 1300+ de la forêt de Turini en mode 2P voire 1P, d’entrée de jeu nous met direct dans l’ambiance des SAD ou l’on a la chance de revoir Rémy que grâce à une portion d’escalade qui se passe au prix d’un chaine humaine.
Quant à notre très sympathique Chambéry-man du jour (Cyril), l’homme aux 3 poumons: ENORME!!!
La 1° descente de la journée se fait d’abord sur piste puis s’apercevant de notre erreur on remonte (pas de pitié pour les gros) chercher le départ du single.
Enfin on peut manger! Faut dire que ce matin j’suis parti à l’arrache sans p’tit dèj. repas très buccolique mais rapide au vu des nuages qui s’amoncellent.
Puis on se couvre puis hop hop hop direct dans le single qui nous mène à Moulinet.
Et là je m’aperçois que l’état de mes pneus ne vont pas me faire profiter des belles descentes humides et caillouteuses. dommage :'(
La remontée sur la baisse de peira cava se fait très difficilement d’abord sur un sentier très efficace :-) à la limite du poussage puis par un portage rustique mais assez propre dans les mélèzes. La piste qui suit est très looooongue et nos deux locos, vous l’aurez compris rémy et cyril en profitent pour faire une partie de la fameuse descente des feuilles.
Au passage la pluie s’est inviter à notre sortie…non mais oh! et elle tapera l’incruste jusqu’à la fin où la descente de la baisse de béasse sur son lit de feuille mortes et ses marchasses pentues et glissantes a été anthologique.
Mais vu la dangerosité du parcours par cette météo aucune blessure n’est à déplorée, juste quelques crevaisons ou Laurent a trouvé son maitre, isn’t it Cyril ;-)
Le travers gazeux qui s’ensuit vers loda a fait rugir de plaisir notre GO shostag :-D
Et après un dernier jardinage à Loda la dernière descente sur la vésubie tout en glissade était monstrueuse enfin dans le mauvais sens pour moi car les derniers virolos je les ai fait à côté du bike :'(
allez plus que 3.5 kms sur la route pour rejoindre Lantosque où on envoie les watts, hein Sylvain ;-)
La bonne mousse ou chocolat chaud au bar fût un régal et bienvenu et grand merci à cyril.

Voilà content d’avoir rerouler avec vous et finalement d’avoir vaincu ma léthargie du moment. 2300 ou 2400+ c’est quand même pas mal vu les conditions de terrain.
Ah oui j’allais oublié , c’était une sortie INEFALLABLE

à la revoyure les z’amis :-)

Laurent

Vive les listes VTT !!!
Sylvain alias Shostag ayant été prévenue d’un jardinage imprévue foutant en l’air la descente du Suquet, le matin même notre sortie, change nos plans pour une montée vers le Turini …
Comme d’hab, une SAD c’est gros dénivelé, gros portage mais aussi grosse descente avec pour celle-là en plus de l’adrénaline, le petit piquant du frisson quand cela glisse dans tous les sens …
Comme quoi, même qan il pleut la SAD est possible !
Cyril qui nous a rejoint depuis Chambéry le matin même, respect pour le lever à 2h du mat qui fait passer celui de 4h30 pour une grasse matinée, confirme que le ski de rando est une sacrée préparation physique ( 15ème à la Pierra Menta cette année !) . Et voilà, que Rémy ne s’ennuyait plus à nous attendre.

Pierre*

Son récit imagé.

Rémy

(La) sortie d’hier qui, avec un changement de programme à la dernière
minute, fût magnifique :-)) et rouler sous la pluie c’est toujours aussi fun, à part quand
on attend ceux qui crèvent… ça caille !! :-(

Sylvain

Une bon groupe et une bonne ambiance pour une nouvelle sortie tonique avec du sentier en montée et donc du portage. Hélas, pluie à partir de 14h30, quelques grosses glissouilles et frayeurs dans la descente de la Béasse.

Nous avons fait avec grand plaisir fait la connaissance de Cyril qui avionne (ah, le ski de rando …).

__

Parcours : Lantosque (b. 28) – Tête de Fracha (b. 92, 93, 94, 95, 186, 187, 188, 189, 190, 191, 192) – Sous la Cime de l’Escaillou (b. 193, 194, 182) – Moulinet (b. 181, 11) – Baisse de Beccas (b. 10, 8, 7, 5) – Baisse de Peira Cava (b. 6, 179) – Baisse de Béasse (b. 35, 172, 167) – Loda (b. 164, 161, 160) – les Thaons (b. 159) – Lantosque (b. 27, 28).

Trace GPS

Statistiques : 47 km, +/- 2.250 m

Une pensée sur “Lantosque – Moulinet – Lantosque, une SAD ineffable

  • 18 mai 2010 à 19 h 34 min
    Permalink

    La première photo me rappelle de bons souvenirs:
    Quand je découvrais le VTT (dans un autre siècle) et les sentiers du département, j’avais fait à la descente votre voie d’escalade… et du coup après cette expérience j’avais toujours un bout de cordelette dans mon sac (c’est très pratique pour hisser ou descendre les vélos …)

Commentaires fermés.