Col des Moulines et Lauvet d’Ilonse

Deux en un pour cette randonnée verdoyante au départ du Col de la Couillole : une boucle au lac de Beuil et au Col des Moulines, suivie d’une descente en navette sur Saint-Sauveur sur Tinée par la variante moins pratiquée du Lauvet, Ilonse et de l’Abeliéra.

Pour ce parcours proposé et concocté par Fabien, absent pour un empêchement de dernière minute, étaient présents Banana Smilie, Bourriquet, Charlotte, Franco, Marc, Pierre-Yves, Sophie, Sheen, Stéphane et moi-même. Bourriquet, pâte de dérailleur arrachée dès la première descente, nous quittera précocement.

Nous rejoignons Beuil par le GR 52A, très propre et agréable, qui chemine dans les bois de l’Ibac de Frache. Le terrain, encore humide des précipitations de la semaine, est glissant et invite à la prudence, comme nous le rappelle quelques petites glissades sans gravité.

Nous montons au Col de l’Espaul, d’abord par la D28 jusqu’au Col Sainte-Anne, où nous empruntons une piste qui, après la bergerie d’Issart, se transforme en sentier. Nous pouvons admirer au passage le Lac de Beuil, situé en aval de la Tête de Garnier.

Par une piste roulante, dominée par les barres rocheuses du Mounier, qui se rétrécit en une vague monotrace après la vacherie de Croisette, nous atteignons les vastes alpages du Col des Moulines. Nous y cassons la croûte, rejoints temporairement par Bourriquet, qui bien qu’étant désormais à pied, réussira à nous suivre un bon moment.

Restaurés, nous pouvons attaquer le long, traversant et panoramique sentier qui suit la ligne de crête Pierrous – Chamia – Countent – Brussière avant de plonger à grande vitesse sur le Col de la Couillole.

Nous nous dirigeons vers la Baisse de Tavanières à travers le domaine skiable de Roubion. Un court poussage/portage/pédalage nous permet d’atteindre la Colline des Mélèzes, en contrebas du Lauvet, avant d’entamer la descente vers Ilonse, plutôt rapide et joueuse, passant par le Col des Fourches et le Col de la Sinne.

Reste le morceau final mais de choix pour rejoindre Saint-Sauveur : la descente de l’Abeliéra, ses bois ombragés, ses épingles, ses travers gazeux dans les terres rouges et sa passerelle finale, suspendue au dessus de la Tinée.

Parcours :

Col de la Couillole (b. 51) – Beuil (b. 101,59,58,52,30) – Col Sainte-Anne (b. 29,32,33) – Lac de Beuil (b. 34,34a,37) – Col de l’Espaul (b. 7) – Col des Moulines (b. 8,43,45,46) – Mont des Moulines (optionnel) – Col de la Couillole (b. 104,102a,102,51) – Baisse de Tavanières (b. 65,315,316,306,307) – Colline des Mélèzes (b. 308) – Lauvet d’Ilonse (optionnel) – Col des Fourches (b. 222) – Col de la Sinne (b. 221,220) – Ilonse (b. 219,208) – Saint-Sauveur sur Tinée par l »Abéliera (b. 207,228,227,169,170,233)

Trace GPS

Photographies :

Albums de Bourriquet, Franco, Pierre-Yves, Sophie et Sylvain.

Statistiques :

49 km, + 1.220 m, – 2.400 m, 8h30

Une pensée sur “Col des Moulines et Lauvet d’Ilonse

  • 10 juillet 2009 à 12 h 36 min
    Permalink

    Bonjour l’ASCVTT
    Cela fait pas mal de temps que je clique sur votre blog, et je dois l’avouer ce n’est que du bonheur avec un réel plaisir de vous lire car l’idée et la pratique que j’ai du VTT correspond à la vôtre. Ni chrono ni prise de tête tout page et sexe confondu se focalisant sur le plaisir partagé de rouler sur les 1000 et un sentier au combien variés de notre petit bijoux de département que vous mettez magnifiquement en valeur avec vos très belles photos.
    Sportivement.

Commentaires fermés.