L’Arpette par l’Italie

Une fois n’est pas coutume, nous avons envahis en nombre le pays des pizzas et de l’expresso pour une visite touristique et transfrontalière du massif montagneux de Tête d’Alpe.

Nous sommes ainsi une douzaine de motivés – Banana, Bourriquet, Charlotte, Easyrider, Fabien, JJ, Max, Patrick, Rémy, Manu, Schtroumpfette et moi-même – à nous retrouver au charmant village d’Airole, situé entre Ventimiglia et Breil sur Roya.

Après des préparatifs bien rodés, il est temps de s’échauffer. Pour ce faire, nous empruntons une piste goudronnée qui s’élève rapidement jusqu’à Colla Piana et son magnifique domaine viticole aux innombrables restanques ouvragées en pierres sèches. Les rares trouées dans la végétation nous offrent de superbes points de vue sur Airole en contrebas et la vallée de la Roya.

Nous rejoignons le sentier de l’A.S.F. 1.3.6 (les GR du coin) pour un poussage / portage / pédalage reposant sur la crête du Monte Abelio jusqu’au Passo dei Saviglioni.

Puis, nous basculons sur le versant Est, côté Nervia, et une ancienne piste militaire, cette fois-ci traversante mais également ravinée et défoncée sur de longues portions. Nous y bénéficions d’un ravitaillement en eau minérale qui nous est gracieusement offert par la bergère du Rifugio del Pau. Grazie Mille ! Il faut dire que curieusement toutes les sources et points d’eaux sont à secs …

A Costa Grinulfi, nous bifurquons à gauche et, après une nouvelle montée plutôt tonique, entrons en France dans la forêt d’Alpe que nous quittons pour atteindre le point culminant du jour, le sommet de l’Arpette et son panorama dégagé à 360 °.

Dernière réjouissance, la crête de Tête d’Alpe et sa sente peu évidente au bord des falaises de la Serre de Mont Vert, préalable incontournable avant de pouvoir profiter de l’unique et grande descente du jour (plus de 1.400 m de D-).

Au programme : Roche Fourquin, Rocher du Tron ainsi que les hameaux de Libre et Fanghetto. Cette calade se révèle variée et ludique avec de bons passages techniques, que certains coteront néanmoins après coup facile +. Jugez plutôt :

Freeride dans les alpages

Sous-bois

Longs dévers en balcon

Epingles caillouteuses

Et sentier valléen rapide

Quelques petits pépins techniques inévitables (crevaisons, déraillements) nous retardent légèrement, mais nous retrouvons tout de même Airole avant la nuit.

Au final, très beaux payasages, ambiance et panorama pour cette randonnée qui se mérite : dénivelé conséquent, montées physiques et descentes engagées.

Photos

Album de Sylvain

Parcours

Airole – la Stascia – Passo dei Saviglioni – Campocia – Lanazo – Fighette – Bozzi – Costa Grinulfi (b. 111) – Pas de l’Arpette (b. 110,109) – l’Arpette – Pas de l’Arpette (b. 109) – Tête d’Alpe (b. 110) – Roche Fourquin (b. 438, 437) – Libre par Roche du Tron (b. 419,418,424) – Fanghetto (b. 412,411) – Airole par Sentiero Val Roia

Trace GPS

Statistiques

36,5 km, +/- 1.860 m, 10h30