Les marnes de l’Escarène

Comme dernière sortie soutenue avant un peu de repos, 4 des 6 futurs transistes du club ont choisi de promener leurs enduros dans les marnes de l’Escarène.

Encore sur initiative de Laurent, nous voilà au départ de l’Escarène, pour rejoindre le Col de Porte. Pistes, travers, sentiers, portages sont au menu.

Du Col de Porte nous pouvons admirer notre périple de mercredi dernier. De droite à gauche, Le Brec d’Utelle, le village d’Utelle, la Madone d’Utelle et à gauche au fond du vallon, le Cros d’Utelle.

Parallel à mercredi dernier, les ennuis mécaniques sont enfin finis pour Laurent et Max, maintenant tous deux en “tubeless”. C’est un maillot, défait de mon sac par un arbre en travers (un parmi d’autres, toujours), qui c’est enfilé dans mon dérailleur. Coup de l’opération, une pate de dérailleur et un dérailleur mis à mal. Heureusement, une pate de rechange dans le sac m’a permis de finir la rando en boulétisant quand même un peu vu l’état du dérailleur.

Nous enchaînons vers la Chapelle St-Michel, passage technique à souhait.

Et puis la piste lisse en direction du Férion, moins de 4% de pente, tout juste refaite, cherchez le bug ?!

C’est que les forts orages de la veille ont transformé cette autoroute en bourbier ! Les plus léger ont pu rouler sur les 2/3 avec le risque de ruiner leur engins, les autres ont du porter sur piste dès le départ !

Heureusement, le portage est récompensé par la descente en épingles rocailleuses sur Coaraze. Presque plus une trace de boue en arrivant !

Nous continuons la boucle pour retourner vers l’Escarène et ses marnes. Encore quelques portages et belles descentes où il faut laisser filler.

Philippe, l’invité du jour, compagnon de raid de Laurent.