MAIROLA … Mes roues l’aime !!

Venez découvrir, les trésors faits de schistes, de marnes et de mélèzes, du col de roua, de la mihubi et de la montagne de Mairola…

Encore un superbe parcours proposé par l’ami Shostag (Sylvain pour les intimes de l’asc).
Finalement nous étions 3 pour ce parcours dantesque : Shostag, son polar et easyRider…
Eh oui car notre GO avait décidé de suivre son palpitant et par conséquent de faire confiance à son Garmin pour l’aider à rallier l’arrivée sans se mettre dans le rouge foncé (prépa Trans oblige)…
Il faut dire qu’il y avait de quoi être prudent car outre la beauté du parcours dans un coin que nous découvrions, c’était casse-pattes : 2650 de dénivelée positif pour environ 57kms….la plus grosse rando que nous ayons jamais faite : une SAD pour les initiés !

Départ est donné du Pont du Cians, et c’est parti pour 8kms de bitume jusqu’à Puget Théniers où déjà le Shostag est en totale osmose avec Garmin (ralentit un peu easy, attention tu accélères…). Vient ensuite la superbe route de montagne qui passe par la Croix sur Roudoule et Léouvé où l’on peut apercevoir le magnifique et très ruisselant canyon de la Roudoule et ses non moins beaux ponts romains…
Depuis Puget Thénier le physique avait été mis progressivement à contribution mais la piste qui nous mène jusqu’au collet de Larmelle nous a définitivement mis dans le bain…
Vient ensuite le sentier qui part en direction du col de Roua dans un mélèzin où sylvain émet des craintes. Craintes confirmées à la vue des innombrables arbres déracinés, coupés, cassés n’ayant sans doute pas supportés la rigueur de cet hiver enneigé, et qui nous barraient le sentier à de multiples reprises nous obligeant à jouer au bucheron du dimanche ! Dommage il était ludique…

Col de roua:
la vue est splendide, bien aidé par un ciel dégagé et une météo estivale, avec d’un côté le Dôme du barrot enneigé et de l’autre Guillaume…et la présence des fameux schistes rouges propres au Cian que nous n’allons plus quitter pendant un long moment.
S’ensuit un mode 3P mais plutôt en poussage-pédalage sur un sentier en balcon nous amenant à la basse puis haute Mihubi
de là on amorce, en direction du col du Mont, un magnifique très long sentier vallonné et exposé toujours en balcon où mon GO du jour tente de ne pas se focaliser sur le gaz…mais c’est duuuuuuuuuuuur !!!! Et c’est ici, après avoir un peu hésité sur la sente à prendre, que nous arrivons au fond des gorges d’un très joli petit canyon aux parois rouge orangé. Un premier portage léger puis encore du pédalage sur le sentier où nous quittons peu à peu les schistes nous amène au pied d’un portage assez costaud …

Col du Mont.
Ayant grimpé à ma grand surprise à vitesse soutenue, je papote avec les seuls randonneurs que nous ayons rencontrés, toujours aussi impressionnés de voir des vttistes dans ces lointains paysages ! Cà y est mon GO arrive et comme les randonneurs nous faisons une pause casse croute mais rapide (n’oublions pas que nous sommes sur une SAD !). Nos randonneurs s’affairent pour nous voir dévaler les roubines de marnes grises qui sont pour eux toujours un spectacle de voir passer un vélo dans un endroit hostile….
Qu’il est beau ce passage dans ces marnes, un peu en freeride au départ, puis du « holiday on ice » ….de la bonne descente jusqu’au petit village d’Auvare où par précaution nous remplissons nos poches à eau….puis encore un autre sentier descendant où l’on se fait plaisir et qui nous mène jusqu’à Puget Rostang !!! Nous taillons un peu la bavette avec un sympathique gars du cru qui, bonne coïncidence, est un vttiste aguerri du CSPM et du club du Mercantour, organisateur du non moins célèbre rallye de guillaume…

Et à partir de là çà se corse corsément !!! Depuis le pont, une pistasse toute en lacet avec un pourcentage de folie nous attend : mon GO décide de suivre son fidèle polar et ne tente pas l’impossible tandis que je me mets en position de défit (test Trans oblige) et réussi à la passer entièrement sur le bike…..La pistasse continue mais la dénivelée a fortement diminuée ce qui nous permet de rester groupir jusqu’au pied du sommet de la montagne Mairola (col de Barbenière) en passant par la maison forestière de la Chaise…de là on enquille the last and the least portage de la journée : vue panoramique à 360° où nous prenons le temps d’avaler quelques gourmandises….
Puis redescente jusqu’au plateau de Dina où nous jardinerons un peu après la chapelle St Julien avant d’attaquer le Must : la descente du sentier de la cerise…une longue descente assez technique en sous bois avec des marches, des épingles très serrées, des virolos, des appuis…..le panard quoi !!!!!!!!!!

Et voilà tout se termine au Pont du Cians où nous arrivons 10h30 plus tard et où les jus d’abricot et de banane fraichement servis au restaurant du pont sont très appréciés… Merci donc à sylvain pour avoir, encore, proposé une super rando, qui pour avoir été loin du bike et des baskets pendant quelques temps a quand même une bonne caisse.

Easyrider.

easyrider

…et aussi http://picasaweb.google.fr/easyrider0683…
Grâce à vous et nos belles virées dans nos belles montagnes.

5 pensées sur “MAIROLA … Mes roues l’aime !!

  • 11 mai 2009 à 20 h 31 min
    Permalink

    Un coin vraiment superbe qui offre un véritable condensé des terrains et descentes que l’on peut rencontrer dans le 06 : forêt de mélèzes, terres rouges, roubines, caillasse, prairies, bois de chênes, feuilles mortes. A refaire plutôt avec navette quand la neige aura fondue à Valberg.
    Mais surtout, merci à Claude, compagnon agréable, photographe et reporter, qui m’a gentiment attendu et rendu possible cette journée.

  • 11 mai 2009 à 21 h 25 min
    Permalink

    Belle balade …. en effet !!!
    Vous feriez pas la TransV ??
    @ bientot .

  • 11 mai 2009 à 21 h 35 min
    Permalink

    @Laurent : "Vous feriez pas la TransV ??"
    Non, juste une simple SAD ("Sortie A la Dure") 😉
    Et c’est pas avec ça que l’image du club va s’adoucir 🙂

    Ô fidèles lecteurs qui cherchez un club d’enduro dynamique et sympathique, rassurez-vous, il y a aussi des sorties de moins de 1000m mais on en parle moins c’est tout ! 😉

  • 11 mai 2009 à 21 h 43 min
    Permalink

    Impressionnant! comment vous faites les gars et prendre les photos et faire 10h30 pour 2650+ et combien déjà, une paquotille de 57km en une journée ? Pfiouuuu ….. rien que d’y penser, chui épuisée…

  • 12 mai 2009 à 10 h 21 min
    Permalink

    Trop beau le rouge. Pour continuer dans le dépaysement, je suis en train de préparer mon CR du Luberon. Par contre ce n’était qu’ une SAPD…

Commentaires fermés.