Découverte panoramique à la crète de Crémon

Cela faisait un petit moment que j’attendais le jour J pour faire cette rando.

départ aérien - jj vu par Pierrot

Car il faut impérativement la faire un jour comme dimanche. C’est à dire le grand bleu et de la neige sur les sommets du Mercantour. Avec ces conditions le panorama est vraiment royal.

Pierrot sur le single qui monte à la crète

Mais comme vous avez voté à l’unanimité pour cette rando et l’avez adoré, je vous laisse en parler.

Rémy au concours de lancer de boule de neige

Tout d’abord l’avis de Pierre:

 »Rando, non pas -hyper roulante-, comme lu sur un certain forum, mais hyper panoramique sans aucun doute ! Aucun regret d’avoir fait ces +1300m et 35km dans une région peu parcourue, avec cette lumière hivernale rasante et ces sommets enneigés, et un bon groupe de papis »

Rémy au départ d'un très long passage free ride

Je laisse maintenant la parole à Marc, mais reprenez votre souffle car il ne tarit pas d’éloges:

Marc la Ramasse

Heureusement que c’étaient des « papis », des V…, des Anciens qui se sont fadés cette ballade (pour les vélos car on les a quand même pas mal promenés). Heureusement des papis un peu initiés aux galères car alors que la moitié du groupe n’en pouvait plus, encore une petite couche au cas ou ce soit LA bonne descente de la journée et HOP.

La loco & Franco

 »Un sentier dur à trouver qui a tout mis en œuvre pour nous désarçonner de nos montures, pousser à l’OTB, provoquer la distension de ligaments, le retour de pédale à détruire les tibias vu qu’elles touchaient à toutes les caillasses qui traversaient le « sentier », la gamelle dans l’ornière quasiment assurée à chaque décamètre « roulés » ou chaque pierre bien glissante d’humidité sinon verglacée. »

crète

De quoi casser du casque, de la mâchoire, se refaire la gueule façon Mr Hyde, de la pizza sur tout se qui traine de nos chères vieilles peaux de bébé et j’en passe. Et les vieux ne se sont fait aucun bobo :o)) je pense que l’on peut s’en féliciter.

Un petit jeune ou une, (pardon Ann) envie d’en gouter aurait peut être eu moins de chance sur cette dernière portion découverte. Sans rancune jj, personnellement je me suis éclaté d’être dehors avec vous tous et c’est le principal, mais je me fais le rapporteur de certains des « anciens de l’ASC » qui je pense ne me contrediront pas, j’aurais comme eux volontiers enlevé deux ou trois coups d’oeil panoramiques pour une bonne descente comme les anciens aiment.

Patrick

 »La ramasse Qui n’a même pas fait d’allusion aux env 5 à 600 positifs du matin sur le goudron (pour se chauffer avant 200 de poussette…) ceci afin d’éviter 30 mn env de navette. »

Comme le souligne Pierre, on dirait du Audiard. Impossible d’en placer une avec Marc. Bon allez Patrick t’en penses quoi de cette rando:

C’était beauuuuu….Demandolx existe réellement….. traverser Demandolx et mourir dans son portage ;-)….j’ai bien aimé la dernière descente!.

Franco

Ouf, il a été bref. Rémy c’est à toi maintenant:

 »Heureusement que l’on a terminé par une belle descente un peu technique ! (je ne me souviens même plus du goudron du matin, du petit portage pour se réchauffer, des crêtes avec tout plein de cailloux qui rendaient la progression lente voire très lente, d’un nouveau portage suivi d’une piste tout plein de gadoue) »

Vous voyez, ils ont tous adoré. Voici le parcours pour répéter LA rando de l’année:

Soleilhas – Vauplane (on the road) – crête de la Bernarde – crête du Crémon – sommet du Crémon – col de Demandolx – La Clue – Demandolx – La Tour – passerelle – portage – GR 4 – col St Barnabé – Pylône – Les Hoches – Single ruiné – Soleilhas.

Les stats :

  • dim 16 novembre 2008
  • +/- 1260 m
  • 35 km
  • 6h50

Les Riders: Pierre, Marc, Rémy, Patrick, La Loco, Franco et moi

3 pensées sur “Découverte panoramique à la crète de Crémon

  • 18 novembre 2008 à 21 h 44 min
    Permalink

    La première (très belle) photo est signée Pierre.
    Merci à toi

  • 23 novembre 2008 à 12 h 20 min
    Permalink

    Voilà, j’ai (enfin) mis en lien les miennes 😉

  • 24 novembre 2008 à 9 h 23 min
    Permalink

    Super tes photos Pierre.
    Petits détails géographiques: c’est la route de Grenoble (N 202)qui est en contrebas de la crète du Crémon et non pas la route Napoléon (qui elle, va de Grasse à Castellane.
    Il n’y a pas de T à Crémon (voir ton titre)

Commentaires fermés.