Rocky Mountain Slayer SXC 70

Premiers tours de roue et premières impressions sur ce fameux Slayer venant tout droit de nos amis canadiens…Slayer col de Vence

Pas mal d’hésitations et questions avant de se décider pour ce Slayer, le choix est large dans toutes ces marques: Lapierre,Sunn,Trek, Santacruz, yeti et j’en passe car pas assez de place sur cette page. Et puis quel débattement prendre 140 mm – 160 mm?
Les avis sur les comportements des vélos sur les blogs sont très divergents et sont donc un peu « pomatoires ». Je vais quand même essayer de vous donner mon avis et mes impressions sur ce vélo.

Rocky Mountain Slayer SXC 70 modèle 2008
RM slayer Equipement:
– Fourche: Fox 36 Talas 2 R
– Amortisseur: Fox DHX 4 air
– Freins: Avid Juicy 7
– Potence: Race Face Deus XC
– Guidon: Race Face Atlas
– Changement de vitesse et Dérailleur AR: Sram X-9
– Dérailleur AV: Shimano LX
– Pédalier: Race Face Atlas
– Roues: Mavic 317
– Selle: WTB Pure V race
– Pneus: WTB Prowler XT 2.30

Pour le look, c’est très personnel donc là pas de commentaire ( bon quand même un: moi j’adore et c’est au final ce qui m’a décidé à le prendre. En ce qui concerne le poids, je dirais un peu moins de 14.5 kg avec les Xmax (à confirmer quand elles seront montées).

Point fort de l’équipement:
Le cadre qui est vraiment bien fini et « MADE in CANADA »
Le Race Face qui est superbe et de bonne qualité.

Point faible:
Les roues qui sont pas particulièrement légères et solides (une paire de Xmax vont prendre la place)
Les pneus qui n’arrêtent pas de crever et n’accrochent pas en devers.
Les chambres à air made in papier à cigarette. RM Slayer Pour le comportement:
C’est un vélo très vif en descente et c’est même très surprenant au début. Après quelques descentes je m’y suis habitué et en fin de compte c’est un vélo très joueur et qui passe facile dans le technique. Les épingles sont avalées sans forcer, la Fox 36 avec l’axe de 20mm aide beaucoup en limitant les torsions latérales. Quand ça tabasse un peu (et oui dans notre département il y a plus de cailloux que d’habitants), l’arrière gomme tout, je suis un peu moins enthousiaste en ce qui concerne la fourche talas que je ne trouve pas très sensible même en réduisant la pression à 60 psi. La vanilla qui était monté sur mon Spé était beaucoup plus efficace. En montée, le vélo est fantastique et le moindre obstacle (racine ou rocher) est avalé sans broncher. Il me permet de passer avec 1 ou 2 pignons plus bas sur les montées que j’avais l’habitude de prendre avec mon ancien VTT. Pas besoin du propedal du DHX-4 tant qu’on ne se met pas en danseuse évidemment. Le Slayer monte à son rythme sans fatiguer le bonhomme (c’est pas un XC non plus).

Conclusion:

C’est du tout bon et je ne regrette vraiment pas de l’avoir choisi. Tout d’abord pour son look et ensuite pour son côté amusement en descente. A tester sur le parcours de la Trans, des partants???

Une pensée sur “Rocky Mountain Slayer SXC 70

  • 19 octobre 2008 à 18 h 09 min
    Permalink

    Moi j’ai le même bike pour l’enduro (en fait je devrais dire le même cadre car monté à la carte) et j’en suis ravi. Très bon en montée et en descente, un vrai petit DH. Seul défaults à mes yeux, vernis un peu pourrave et garde au sol très très limite. Fontionnement de la suspension tip-top, angle de chasse impecc…bref, super vélo. J’ai eu l’occasion de tester le spé enduro et je trouve que y a pas photo, le rocky enterre le specialized(surtout en descente)

Commentaires fermés.