Bijou du proche pays

Il y en avait pour tout le monde et un peu tout le monde était là…

Entre les revenants, les sympathisants, les invités, ceux en vélo semi/rigide et ceux à fort débattement, nous nous sommes retrouvé à 16 au départ du sentier de la mine.

Une fois sorti de la Cagnes
On cherche à travailler la technique des épingles et à faire un peu de foncier pas très loin du littoral. Quoi de mieux, pour commencer, que la descente de la mine, après la montée du Col de Vence ! Il fait frisquet, humide et tout le monde se chauffe sur les épingles.

Traversée de la Cagnes Mini-portage

Dans la série, “il y en a pour tout le monde”, on continue avec la traversée de la Cagnes et un mini-portage pour s’extraire du vallon.

Road gap, on sait mais Drop ça décolle ou pas ? il y avait de quoi discuter et de quoi s’essayer ! La première portion entre la Cagnes et le Castelet et un petit single sur ligne de côte avec quelques passages techniques.

Tout tentéA gauche, c’est finger in the noze, A droite, des aventuriers courageux qui ont tout tenté ! (Voir les photos de jj qui rend honneur à tout le monde.)

S’en suit des passages techniques à faible dénivelé, des poussettes, une petite descente en sous-bois, une dernière poussette et nous voilà arrivés au Castelet. Pas de chance, le temps était brumeux.

La descente valait bien les poussettes : On commence par une série d’épingles école engagées (on fait le spectacle de quelques randonneurs en contre bas) et puis le bonheur – pas de photos, c’était trop bon 🙂

Fafa Une dédicace spéciale à Fafa qui s’entraînait à nos côtés pour un trail des moins évidents avec portage de 15 kg de VTT. 😉

Suite à un gaufrage lamentable, sur un bout même pas technique, dans les derniers metres, j’ai été pris en charge quelques heures plus tard par un médecin super sympa accompagné de 2 agréables infirmières. 3 ou 4 points, je ne sais pas, j’étais sous le charme anesthésiant.

Toutes mes photos brutes sont <- Là quoi

Celles de JJ sont .