Une authentique recoB

C’est quoi ? C’est d’abord un truc de léve-tôt pour profiter d’une lumière rare…

C’est aussi un certain goût pour les grands espaces pas trop fréquentés,

des paysages dont on ne se lasse pas,

quelques épingles,

quelques descentes sauvages,

et autres itinéraires tracés au feeling hors sentier,

de beaux travers presque taillés pour le vélo,

dont le profil et le revêtement paraissent déjà de loin moins favorables,

souvent suivis de vrais portages dans de vrais cailloux,

de traversées de pierriers instables,

qui durent parfois un peu longtemps mais qui permettent d’atteindre des passages mémorables, tel que le Pas du Boeuf

c’est aussi des descentes improbables à côté du vélo,

quand la pente sent le gaz,

vu d’en face, ça donne ça

enfin quelques efforts recompensés par une descente à n’en plus finir, ici près de 10 km pour 1500m- entre le pas de Colle Longue et Douans.

Pour les éventuels amateurs, l’enchainement c’est : Col de la Lombarde – Pas de Tesine – Col du Saboule – Pas du Boeuf – Col de la Guercha – Pas de Colle Longue – Douans, sur Google Earth () c’est déjà pas mal 😉

9 pensées sur “Une authentique recoB

  • 14 juillet 2007 à 7 h 52 min
    Permalink

    superbe photos, David
    mais elles ne retransmettront jamais le vrai parfum de la sortie, quand le gaz sent vraiment le gaz au point que , a chaque épingles tu est obligé de changer le vélo de coté pour être sur d’être du bon coté du chemin au cas ou …
    ce qu’il faut dire aussi, c’est qu’il vaut mieux être en forme pour ce genre de sortie
    pour ma part, trop de bière, trop de rosé, pas assez de vélo et de vacances font que ça a quand même été dur… et jeudi soir, j’étais complètement vermoulu …
    m’enfin, c’était une sortie comme j’aime

  • 15 juillet 2007 à 17 h 35 min
    Permalink

    Vui, les photos sont vraiment magnifiques ! je préfère les admirer en photo vue les commentaires de notre Pistol, c’est definitely pas pour les ‘tites jambes comme moi :-/

  • 15 juillet 2007 à 17 h 53 min
    Permalink

    Je me posais la question de savoir "qui" pouvait tracer et aménager des chemins aussi gazeux ! Faut vraiment avoir besoin d’un méga raccourci pour oser franchir des parois comme celle là…

  • 15 juillet 2007 à 19 h 46 min
    Permalink

    Des chasseurs et/ou des militaires…
    Le versant italien du Col de Cerise (Boréon) au Pas de Barbacane (Tinée-La Blache) est pourvu d’excellents chemins muletiers pour la plupart réalisé par les Alpinis de 1932 à 1939 en vue de défendre la ligne frontière. De plus c’était le territoire de chasse de Victor Emmanuel et certain de ces chemins avaient été rendus praticable aux tracteurs de montagne Pavese qui ravitaillaient les chantiers militaires de la zone. Si les chemins de crêtes sont parfois momentanément effacés par manque d’entretien, les voies principales sont encore bien praticables voire roulable.

  • 17 juillet 2007 à 11 h 08 min
    Permalink

    Belle lumière, belles photos, bien vu David
    Et puis en photos, ils passent super bien les portages…
    Lumière tout aussi belle samedi pour le remake de votre sortie Lombarde – Merlier dans une rare journée sans nuage; Pour un tour déjà bien dur

  • 23 juillet 2007 à 9 h 39 min
    Permalink

    J’aimerai bien faire cette rando, est-ce que je pourrai avoir des renseignements un peu plus précis sur le parcours (balises, distance, dénivellé, temps mis)surtout sur la partie italienne.
    Merci d’avance
    Superbes photos de la rando

  • 25 juillet 2007 à 10 h 12 min
    Permalink

    Salut,

    Superbe parcours et récit surtout…On a donc suivi vos traces sans le savoir (recoB nous a débusqués ici: http://www.vttour.fr/sorties/pas... )
    Mais nous avons pris l’option aérienne des crêtes, pas roulante du tout et un peu scabreuse parfois, mais magnifique…
    Je découvre votre site, et je vois qu’on a un peu le même esprit de sorties en montagne!
    Superbe la photo du Pas du Boeuf, un beau souvenir!

  • 25 juillet 2007 à 10 h 22 min
    Permalink

    Salut les Cannois !

    Ca fait plaisir de voir que l’on est pas les seuls fous de se lancer dans une pareille reco !

    A rajouter à la difficultée de la sortie, imaginez que je me suis pointé avec des chaussures de country mortes rigides ! (Ambiance Rock and Roll !)

  • 22 août 2007 à 16 h 34 min
    Permalink

    Comme le dit si bien "pistol", il faut être en forme pour cette ballade, mais rien que pour la descente ça vaut le détour……fabuleux, une des plus belles sinon la plus belle du 06.
    Je vais refaire la sortie en descendant jusqu’à CALLIERI,car, en fait, il y a une "piste" roulable qui remonte jusqu’en dessous colle longue – ce qui nous donne 1100- de Passo Tésina et 1100+ pour remonter.
    On envisage la ballade le 1/09? s’il y a des intéressés faîtes moi le savoir!!!!-Sinon je vous donnerai les infos
    Bon ride à tous.

Commentaires fermés.