Un samedi Passion_nant

La passion dans tous ses sens pour cette préparation de la Roubionnaise

Parcours passion

C’est Ann qui nous raconte cette journée difficilement racontable, c’est vrai qu’il fallait y ètre. Mais vous avez de la chance, elle la raconte bien, et il y a même des photos pour sentir cette ambiance :

Vendredi soir un dernier regard au calendrier et une angoisse qui me tiraillera toute la nuit : rdv 7h30 (sic) à reno… comment vais-je faire pour imposer la pause café sans mon pote Roger ?

Samedi matin 7h20 (si, si)… tous les motivés étaient là : flesse bleue, jj, Francis (dit l’ours des Carpates), Eternity, La Ramasse et ô joie ô bonheur, dieu existe : Christophe qui donne le ton : heu, 7h30 c’est indispensable ?

C’est sous les quolibets, que mon camarade et moi-même décidons de faire scission et de tourner discrètement au 1er village : café, croissants, presse du jour… et portable sur messagerie pour ne plus entendre les avis de recherche de la Ramasse.

Arrivée à Roubion, tout le monde se bat pour ne pas m’avoir dans son équipe de balisage (meuh euh pourquoi ?). J’opte finalement pour le passion parce que c’est tout moi.

lvautrée dans les roses Nous voilà partis : Francis, JJ, El prez et moi avec une technique INFAILLIBLE : les garçons bossent (hi hi hi ) et moi je fais le test de la blondasse grognasse (si même Ann voit le panneau, c’est qu’il est bien fixé…).

Après avoir été très généreux sur la rubalise (toujours pour les blondasses), plus de stock donc on réduit largement le visuel ce qui nous vaut une remarque très judicieuse du président « on va finir avec des timbres postes de 10 cm »… Que ne fut pas notre surprise quand, quelques arbres plus loin, jj fouille dans son sac à dos pour y découvrir… 50m de rubalise ! Ok Fab, t’as gagné, c’est toi qui fera la blondasse sur la fin !

Quelques sens interdits, flèches et barrages en bois (spécialité de jj qui cherche à empaler les participants) plus tard, nous sommes de retour à la station où bien évidemment un parcours passion, ne pouvait pas se terminer autrement que vautrés dans les roses !

Le reste de la soirée, désolée, fallait être là… c’est in-racontable 🙂

Un joli résumé de cette soirée, de la bonne humeur, quelques flacons, des filles mais pas trop

Ah si j’oubliais… dernière remarque avant la douche : eh les mecs franchement, c’était indispensable de se lever à 6h30 pour finir un balisage parfait à 16h30 ? Ok, je sors… mais rappelez-vous : moi aussi j’vous aime 🙂

La schroumpfette

Pierrot voulait des anecdotes, les voici

  • Enfin un billet sans photo de VTT
  • Qui commence au café finit au Génépi
  • Gilou trop classe en rose (je veux le mème)
  • Trop dur d’aller au charbon
  • Pourquoi 7 h30 ?? je n’ai trouvé que 2 réponses valables:
  • Pour lire Marie Claire
  • Pour que Fab puisse prendre sa douche
  • Charlotte, tu reviens Quand ?

Vous comprenez rien, on vous l’a dit plus haut: Fallait être là !

J’allais oublier le plus important : Un très grand merci à la famille Pistol pour leur accueil chaleureux.

Les photos sont ici

jj

2 pensées sur “Un samedi Passion_nant

  • 23 juin 2007 à 18 h 31 min
    Permalink

    c’est dommage, y a pourtant beaucoup a dire sur le samedi soir … ( c’est la première fois que je vois un marin vététiste a genoux devant la cuisinière – a gaz – pour essayer de saisir son âme )

  • 28 juin 2007 à 11 h 09 min
    Permalink

    Charlotte, la photo à été remplacée à l’insu de mon plein gré. Je ne suis pas sûr que ça aille dans le sens que tu souhaitais…..

Commentaires fermés.