Villars : Le matin c’est bien, mais l’après midi c’est mieux

La Madone (12 km au nord de Villars sur Vars)/ Le Lac/ Villars sur vars. Participants : Marc la Ramasse (mais qui ne mérite plus son surnom), David Boichut (son nom est sa meilleure carte de visite) et Vincent. Distance : 22 km. Dénivelé : 853 mètres (pas sûr, donc j’invente un peu). Temps : plus de 4 heures. Vitesse horaire : 2,5 km/h le matin et 7 km/h l’après-midi.

Première difficulté : la navette entre Villars et la Madone (one more) de 12 km dans le Toy de Marc. Nous étions 2 sur le même siège (David et moi-même : nous sommes larges tous les 2 mais pas dans le même sens), trajet pendant lequel nous avons pu convaincre David de l’utilité de mettre des tornioles aux boulets lorsqu’ils nous gonflent.

David était tout heureux car il avait récupéré le super vélo du fils de la Reine des clafoutis. Petite question de ma part avant de partir « Dis David, on va au sommet de cette montagne ? Mais non on va plus bas… ». Après 1h30 de poussage, portage, escaladage, nous étions au sommet de cette fameuse montagne en raison d’une option Bouchudoise (on peut dire également Bouchudienne) pas vraiment prévue selon lui (mon oeil). Le paysage était superbe, notamment en raison de la vue sur les sommets du Mercantour pas encore enneigés. NB : inutile d’aller au Canada pour les couleurs automnales, c’est pareil à Villars et c’est vachement moins loin, et puis y pas de décalage horaire. NB : Pour les photos : voir Marc.

Commence alors la seconde partie moins roulante que la première (qui ne l’était déjà pas du tout) et ce, bien que nous soyons en descente. Nous avons lancé une nouvelle mode : le VTT en bandoulière, détrônant ainsi le sac Vuitton ou Hermès. La faible vitesse horaire du matin provient de ces enfoirés de pierriers ou des multilples arbres couchés au milieu du sentier (j’avais bien dit qu’il fallait s’en méfier). Au début, on a relevé les waypoints pour les signaler au Conseil général mais avons abandonné au 428ème. Nous hurlions de plaisir lorsque nous posions nos fesses sur la selle pendant plus de 10 mètres. Il ne s’agissait pas vraiment d’une reco Boichut car Marc se souvenait être passé par là dans l’autre sens et se souvenait que ça devait être bien… Bref, faut plus y aller.

Déjeuner débat au Lac (pour ou contre les Corses, je ne rapporterai pas les propos des uns et des autres, surtout moi, afin d’éviter de mettre des vies en danger).

NB : le Lac a disparu… Faut le signaler au Conseil Général afin qu’ils le remplissent.

L’après midi, David a fait (timidement) une nouvelle tentative de proposition de reco mais comme nous l’avons achevé à coups de batte de base ball, il a été OK pour faire la rando « normale ». Superbes enchaînements pendant lesquels j’ai pu bien réviser à fond les épingles des 2 cotés (j’ai eu 12/20, normal je suis en première année). David était aux anges car le vélo de l’informaticien volant absorbait tous les obstacles (sauf la 4L d’un pêcheur, mais ça ne se voit pas trop). Je suis tombé, mais ça compte pas car personne ne m’a vu.

Dernier single de la mort : tu restes sur le chemin tu exultes, mais si tu sorts le pneu de 5 cm, tu meurs dans un ravin 10 mètres plus bas.

Pour finir, petit panaché (ça fait pas boisson d’homme fort mais on était pas trop chaud pour le rhum) sur la place de Villars. Pendant que David et moi-même faisons une course de côte pour aller chercher les voitures, Marc s’est endormi. Si quelqu’un passe par Villars prochainement, il faut le réveiller et le prévenir que la rando est terminée.

Bref une superbe journée, mais j’ai préféré l’après midi.

Vincent

C’est loin encore David?? non non

Non david n’est pas honte d’avoir un peu menti et retourne toi

Les corbeaux

229 ème arbre

Même les poteaux se suicident

4 pensées sur “Villars : Le matin c’est bien, mais l’après midi c’est mieux

  • 31 octobre 2006 à 15 h 23 min
    Permalink

    Excellent !!! un régal à lire 🙂
    Quelle 4L ???? David petit coquinou 😀

  • 31 octobre 2006 à 15 h 42 min
    Permalink

    " le Lac a disparu… "
    Encore un coup du réchauffement planétaire!

  • 1 novembre 2006 à 16 h 40 min
    Permalink

    La formule du jour inventée par David et sortie au moins 50 fois;
    " j’vous jure les gars (qui poussent leurs vélos même en descente), ca va devenir bon maintenant".

  • 4 novembre 2006 à 14 h 04 min
    Permalink

    Bravo Vinphine pour ce CR bien mouvementé. Manque plus que des photos 😉

    Eh Bourriquet, t’es en retard avec les tiens…. Gilou ? tu veux pas lui chanter : "Pierroooot, si t’es champîooonnnn…" 😀

Commentaires fermés.