Bref compte rendu de la Roubionnaise 2006

Roubionnaise 2006

Coup de chapeau à tous ceux qui ont bravé la météo matinale pour profiter d’un après-midi au soleil sur des parcours inédits.

Dimanche matin, Roubion hésitait entre soleil et nuages quand les baliseurs déjà sur place se sont levés. Par contre la côte hésitait entre nuages et orages bruyants. Nous n’étions pas très optimistes quand les premiers participants venant du littoral nous ont donné la météo qu’ils avaient quittée.

Nous avons eu le plaisir d’inscrire tout de même plus de 30 vététistes qui ne se sont pas découragés, et qui sont partis entre deux averses pour la première vague, et sous une pluie peu abondante pour la deuxième.

Vers 11h15 la pluie cesse, assez rapidement suivie par le soleil qui est devenu franchement radieux jusqu’à la fin de la journée.

Le parcours « Découverte »

Ce parcours était encadré par les deux Eric (la Loco et le Neurone) devant, et Séverine et Marc en vélo balai et chargés du débalisage. Même si ce parcours était très facile, cela reste du VTT de montagne éprouvant pour les grands débutants malgré tous nos conseils. L’essentiel étant de progresser dans une ambiance conviviale. Les descentes, sans présenter de danger, ont permis à tous les niveaux de s’exprimer ; la Loco enchainant les tobogans en version aérienne suivi de près par un participant qui en profitait pour un prendre un cours particulier.

Arrivés les premiers au ravitaillement nous sommes accueillis par quatre souriantes volontaires, Jocelyne, Sandra, Anne-Claire (la fée de l’organisation à Roubion) et sa sœur (que la génétique fait bien les choses !). Cette année cela se passait au centre du village, à côté de l’église. Nous repartons au moment où Fabien et Thierry arrivent avec les plus rapides du parcours Passion.

Nous traversons le village avec Anne-Claire qui nous fait remarquer les particularités de la fontaine à droite dans la montée, la grande vasque est taillée dans un seul bloc de pierre surmontée d’une tête de bélier. Arrivés à la station des Buisses, les descentes de la station sont à nous jusqu’à 17h30.

Le parcours « Passion »

Encadrés par Jean Jacques, Thierry et Fabien, notre président, les participants étaient très contents du nouveau parcours. Merci Patrick des montagnes.

Il y en avait pour tous les goûts : bonnes montées pour les grosses cuisses, des descentes larges, des épingles à faire fuir une couturière (serrées et en pleine pente), des petits portages par dessus les torrents, tout était présent pour faire le bonheur de l’enduriste.

Il nous reste à remercier :

  • Patrick des montagnes et Joelle,
  • Anne-Claire (la fée de l’organisation à Roubion)
  • et surtout tous les participants qui sont venus malgré les orages matinaux profiter du soleil de l’après midi avec nous !

Mais au fait, Patrick des montagnes, c’est qui ?

C’est un amoureux de la montagne passé il y a longtemps par les chasseurs alpins, maintenant directeur de la station de Roubion-Les Buisses. Vous l’avez probablement croisé, c’est souvent lui qui charge les vélos sur les télésièges.

Nous avons organisé la première Roubionnaise avant qu’il soit en poste, nous avons grandement apprécié son arrivée ! C’est une machine à proposer des idées, et comme il est très volontaire, il les met en place. Sous l’impulsion de la mairie, une des plus dynamiques des communes de cette taille, il a transformé la station en spot VTT pour tous les niveaux.

Nous l’avons vu créer les premières pistes et développer de nouvelles en fonction de ce que lui demandaient les pratiquants, un travail colossal sur deux saisons dont on apprécie aujourd’hui le résultat. Sans lui il n’y aurait rien de tout cela, il n’y aurait pas non plus le nouveau parcours Passion car il nous a fait découvrir le sentier peu pratiqué que nous avons pu vous proposer.

Joelle c’est sa femme, elle s’occupe du bureau de l’office du tourisme de la station, là où les descendeurs achètent leurs forfaits, là où elle nous a offert le café quand la pluie s’est mise à tomber.

A l’année prochaine !

l’ASC VTT

Une pensée sur “Bref compte rendu de la Roubionnaise 2006

  • 25 juillet 2006 à 22 h 10 min
    Permalink

    Et bien, pour quelqu’un qui se fait appeler le neurone, c’est un beau CR que tu nous as pondu là….
    C’est vrai même si le temps n’était pas trop de la partie le matin, l’après midi était bien ensoleillé ( et oui c’est souvent le cas en montagne). Le parcours passion était de toute beauté et de plus impeccable pour celui qui voulait travailler les passages d’épingles: et hop une à droite et hop une à gauche …… Houaaaaa!!!! celle là n’est pas passée.

Commentaires fermés.