Tende l’intégrale

Rando navette d’altitude entre la frontière Italienne et St Dalmas de Tende, +800m, -1950m, 32km.


Historiquement, Tende fut le lieu de ma découverte du VTT de montagne, loin de la Valmasque Sophipolitaine et de l’Esterel. La Route du Sel m’avait définitivement fait passer du coté obscure et ma première rando fut celle proposée ce dimanche :)

12 au départ de Nice à 7h00 , avec la canicule, les orages sont prévus et à éviter sur la partie haute de cette rando .

Première partie, du fort central jusqu’au fort de Giaure pour descendre sur la baisse de Peïrefique. Planning serré avec des nuages au col, exit la visite du fort central et du fort Pernante (et +100m évités), direction le fort de Giaure en pédalant puis portant dans les blocs de la Roche de l’Abisse. Finalement les nuages et le vent nous offrent la fraicheur dans cette longue montée puis disparaissent arrivés au fort le temps d’admirer le paysage et les eidelweiss.

La descente n’est pas qu’une partie de plaisir, raide et proche du gaz puis une voie en gros pierrier stable. Midi déjà, re-exit une montée-poussage de +110m qui donne sur une MàC en sous-bois, picnic à la baisse de Peïrefique.

Toujours un grand moment ces picnics, la variété présente dans les sacs est toujours incroyable, variété que l’on retrouve après sur les fringues, le casque, le vélo … :D

Deuxième partie, déjà faite en Novembre l’année dernière, un peu de piste pour digérer, des motos en face pour faire monter le cardio, la descente des marmottes pour se remettre dans le bain :)

Si la première partie donnait la part belle au panorama, la seconde va la donner au plaisir de pilotage en crescendo jusqu’au final. En sous-bois, avec des passages un peu sales, nous arrivons à Castérino pile-poil (de ) avec l’orage venu nous rafraichir pour le portage « court mais qui tue » au dessus des Mesches. Quoiqu’un peu humide, le meilleur est là, de moins en moins technique et de plus en plus jouissif, le long single à flanc, la descente sur la bonne terre (humide juste ce qu’il faut) et un final d’épingles dans une chataignieraie

Rhaaaa, sluurrp, une part de clafouti, A/R retour navette en 1 heure et retour à la maison avant 20h00…

Photos et Vidéo chez Gilou.

2 pensées sur “Tende l’intégrale

  • 18 juillet 2006 à 16 h 08 min
    Permalink

    Total bonheur, malgré les portages de la mort, la fin est tellement chouette qu’on oublie toutes les misères de la matinée.

    Merci Gilounette pour cette belle balade + ces belles photos, + ce bô video 😎

  • 18 juillet 2006 à 16 h 59 min
    Permalink

    De grands et beaux moments dans cette vidéo: les nuages qui escaladent la pente, avec les vaches, l’arsouille dans le champ de marmottes (1er Rémy, 2e Susie 😉 ), le portage vertical, et les épingles dans les chataigners, mmmmh

Commentaires fermés.