Lantosque – le Suquet par la baisse de Béasse

roubines

Samedi 11 mars 2006. C’est sans filles et sans string (Je n’ai pas vérifié à vrai dire) que nous nous lançons dans cette classique de fin d’hiver.

Et nous c’était : Fabien, David, Christophe et Laurent 2 montagnards, Fred et David 2 collègues de Fab. Je fais pas que raconter j’y étais aussi.

Départ stratégique (voir plus loin) à 10 heures de la place de Lantosque. Personne n’ayant voté pour la version portage qui réchauffe, nous montons tranquillement à Loda par la route.

Loda

Ensuite petite pause aux Crottes (et sans rouler dedans siouplait) après quelques raidillons assassins. La vue sur les sommets de la haute Gordolasque, fraichements saupoudrés de blanc pur est sublime.

Suit la longue traversée qui mène au col de porte via la baisse de Béasse et les granges de Raimonaudo, avec son lot de roubines, de sentiers rapides ou trialisants et de poussettes.

David à Bloc

Au col de Porte nous retrouvons Ange et un collègue au guidon de leurs gros endu-ratrack en provenance des pistes enneigées du Turini. Après un dernier coup d’oeil sur les sommets enneigés, nous attaquons le dessert.

col de Porte

Eh oui ! Toujours aussi belle cette descente, mème si le départ qui à brulé est devenu bien triste et commence à se raviner.

Un Ange passe

Au Suquet nous abandonnons Ange and Co pour remonter à Lantosque, afin de savourer notre dernier dessert. La boulangerie qui jouxte le bar rend le lieu stratègique pour une fin de rando.