Chamallows grillés au Férion

Chamallow grillé

On a donc fait comme Gilou a dit. Et c’est surement pas le pessimisme météorologique déclaré qui allait nous confiner à la maison, d’autant que les sites locaux nous assurait le sec jusqu’ à 14h environ. Et ça tombait bien, un parcours comme celui là (28km, +1160m) devait bien tenir dans la matinée pour un mini-groupe de deux qui n’en veulent comme nous.

cabane forestière du FérionEn parcourant le c-r de l’année passée, Gilou avait bien repéré l’abri côtier forestier, au rez-de-chaussée de la tour de guet du Férion, avec possibilité de flambée conviviale. Bon, pour la convivialité il manquait quand même toutes les filles de la semaine passée, mais compte tenu de l’absence de panorama pour cause de temps bouché, et d’un temps plutôt frisquet avec quelques plaques de neige éparses, on a testé la cheminée. Et Gilou a sorti les Chamallows (j’y croyais pas, mais quand il dit un truc, en principe il le fait 😉 ), et même l’allume feu !

départ crète du Férion

Bon, on est sec et gavé de guimauve maintenant, il est temps d’y aller. Ouch, la descente sur la crète est plantée de menhirs peu amicaux avec nos dérailleurs et pédaliers. Après, c’est du sentier à gros cailloux plutôt bien défoncé ! De bien jolis passages néanmoins et un dernier portage de la mort sur les traces de la Transvé avant de redescendre sur le pré de Levens. Sandwich et café chaud à la voiture, et hop les premières gouttes arrivent, tandis qu’il nous reste une après-midi pour vaquer. Et puis demain il est supposé pleuvoir…

Deux c-r pour deux pékins, quel luxe !

Pierrot chamalowchapelle St Michel