Descente à la mine – version jj

Cole de Vence

Le 04 mars 2006, col de Vence – Plan des noves – 2ème

Au centre Christophe et Laurent Du GMA (mon club de montagne), à gauche et à droite Jacky et Thierry de l’ASC, au fond la face sud du Cheiron enneigée.

Les premiers premiers dans les montées, les seconds premiers dans les descentes, chacun son truc et son matos.

Le temps n’était pas aussi beau que pour la première mais idéal pour rouler.

La première partie est un peu pénible avec les voitures sur la route, ce qui pousse les lascars à appuyer sur les pédales pour s’échapper au plus vite du bitume.

Une petite visite du jardin de pierre, et comme tout le monde semble prèt à en découdre nous enchainons directement sur une variante en direction de Coursegoules, ce qui nous permet de prendre deux petits singles assez ludiques et de rallonger un peu la boucle (25 km / +890 m).

DEnsuite, c’est la boucle classique. La descente par le chemin de la mine est toujours Top. A l’inverse de la passerelle qui est plutot inquiètante. A quand le plongeon ?

De retour à la route nous croisons pour le seconde fois des « ORNI », à savoir des mecs qui descendent la route à fond sur de grands skates. Au choix debout ou allongé, mais toujours avec combi de moto, protections et casques profilés ! A coté de ça le VTT c’est vraiment tranquille.

4 pensées sur “Descente à la mine – version jj

  • 8 mars 2006 à 15 h 00 min
    Permalink

    Aïe, vélo semi-rigide, dur, dur dans les descentes non ?

    Sympa le CR 😉

    He, he, Gilou(nette)et le Bourriquet, on va vous atomiser au concours des photos/vidéo 🙂

  • 8 mars 2006 à 22 h 11 min
    Permalink

    Super ballade, à cette descente du chemin de la mine excellente mais trop courte mais excellente quand même.
    Courageux les 2 collègues sur les semi rigides car les descentes dans la caillasses Aie AIE!!!

  • 8 mars 2006 à 22 h 26 min
    Permalink

    merci Susie pour tes encouragements; mais ça va ètre dur d’atomiser quelque chose avec mon pov’ olympus compact.
    Surtout face à des pros bien équipés.
    Mais bon l’important c’est de participer, comme dit si bien Pierre (un autre).
    C’est sur qu’un tout mou change tout dans ces terrains et mes collègues n’étaient pas (loin …) dérrière par hasard.
    Néanmoins ils attendent la prochaine sortie. samedi ?

  • Ping : ASCVTT» Archive du blog » Prise de cent à Lantosque

Commentaires fermés.