St Barnabé – Vence par Bramafan, Courmes, chapelle St Raphaël

crevaison

Les mots du jour seront crevé et crevés. Au singulier pour illustrer l’état dans lequel se trouvait votre serviteur, qui a une fois de plus bien mérité son surnom de la ramasse, et crevés au pluriel pour les pneus d’Alain…

Eh oui, un VTTiste curieux de savoir si nos randos étaient à la hauteur de nos CR s’est joint à nous ce dimanche, au RV de la fontaine de Vence, j’ai nommé Alain.

Il donnera lui même son avis. Mais par contre, ses pneus eux, n’ont pas aimé du tout. Quatre crevaisons plus une pour moi, histoire de pas le laisser tout seul, ça marque une rando !

Sinon, que c’était dur de se lever ce matin, mais que c’était bon et beau d’être la haut ! Rémy, Patrick, Alain donc et ma pomme s’en sont mis plein les yeux. Les balcons de la cote d’azur ont mérité leur nom ce jour, car madame météo était avec nous, un soleil magistral nous accompagnant toute la journée. La mer, le Cheron, le Mercantour, tous étaient au rendez vous. Le plateau de St Barnabé comme d’hab’ en hiver avec son matelas d’herbe un peu grasse et ses quelques plaques de glace.

On retiendra une variante dans la descente sur Bramafan du genre que du bonheur, rien à jeter en comparaison avec la piste habituelle très sale et sans aucun intéret pour ceux qui la connaissent. La remontée musclée de la piste de Courmes au plateau un peu tronquée par une variante en sentier à retenir aussi. Puis la descente (après 2 ou 3 coups de cul quand même) sur la ferme du Caire par un sentier qui ne m’a personnellement pas vraiment emballé. S’en est suivi un bonjour à la chapelle St Raphaël, et retour Vence.

Les chiffres de la rando (faux, car mon Etrex était comme moi, et a mis une heure à se caler) : 30 petits kilomètres avec navette Vence St Barnabé. Un positif d’environ 800 gros mètres et dans les 1300 de nég.

Marc Rosier

Marc Rosier

Bonjour. Marc R, le R pour Rosier (mon nom) ou Ramasse (mon surnom). Membre ASCVTT depuis 2001, je connais un peu les problématiques de l'assoc.