Col du Trébuchet – Entrevaux, bricolages et portages

Vue sur les montagnes de l'Estéron

Le 28 mars 2005, 33 km et +1200m et -1900m pour une rando avec navette de l’AS Cagnes VTT, avec Susie, Fab, Patrick, Rémy, Pistoll, Fred-boulet, Braïm, le Neurone et Pierre.

En ce beau lundi de Pentecôte, un retour printannier dans l’Estéron était idéal. Et avec une navette pas trop longue vers le col du Trébuchet, c’est toujours 700m de gagnés sur un parcours quand même exigeant physiquement, surtout avec le terrain lourd de certains passages, résultat des petites pluies de la semaine.

Mais le départ s’éternise quelque peu avec notre président qui étrenne son Intense 515, fraichement rapporté de Lausanne la veille. Pas moyen de serrer sa potence avec l’étoile du tube de fourche qui rend l’âme. Je lui propose bien un bon gros galet et un bout de bois pour taper, mais il préfère l’outillage professionnel du Rémy. On part finalement sur les coups de 11h45 pour une première poussette-portage de la journée, et y’en aura beaucoup d’autres !

La rando sera donc entrecoupée à intervalles réguliers de poussettes, très jolies descentes, bricolages, portages, très jolis sentiers, bricolages, poussettes, etc. L’Estéron est donc toujours aussi accidenté, et les parcours « une montée, une descente » n’y ont pas droit de cité. Tout juste peut-on y parcourir le croissant d’un ubac, plus ou moins en ligne de niveau, avant de franchir une nouvelle barre ou un nouveau vallon, et recommencer derrière. Mais la région est tellement belle, et si peu fréquentée.

Sept heures plus tard, nous parvenons enfin à Entrevaux, en évitant l’orage de peu, et _ merci à l’heure d’été _ la nuit aussi !

C-r photos sur SophiaOutdoor

5 pensées sur “Col du Trébuchet – Entrevaux, bricolages et portages

  • 5 avril 2005 à 21 h 04 min
    Permalink

    Superbe photo d’intro sur SophiaOutdoor sluuurrrrp

  • 6 avril 2005 à 14 h 07 min
    Permalink

    Oui vraiment superbe photo, on dirait la ferme du bout du monde ! Celles dans le sous-bois avec les arbres monstrueux ne sont pas mal non plus. Encore bravo, quel plaisir (virtuel) de revivre cette belle rando. Ca donne envie de s’arrêter un peu plus souvent au bord du chemin pour sortir son appareil…
    A propos de mon problème de direction qui nous a bien retardés au départ, je dois un coup à boire à Rémy pour le remercier d’avoir été en quelque sorte ma bonne étoile ce jour-là (sic)

  • 7 avril 2005 à 15 h 27 min
    Permalink

    Encore un CR extra. Les superbes photos parlent d’elles-mêmes. On n’y voit pas que des bikers bourrins en descente, mais aussi des potes qui s’aident quand il y a un pépin.
    La photo de Fabien en pleine vitesse fait grosse impression.
    Voici les commentaires que j’ai recueilli quand j’ai regardé le site dans mon kolkose de luxe (open space pour les branchés). Je rajouterai simplement que j’apprécie les noms de lieux qui permettent de bien se remémorer la rando (je ne savais même pas que j’étais passé à côté de Collongues et les Mujouls).
    Merci Pierre !
    Rappel : C’est le même Pierre qui a monté sa société de CREATION de SITES INTERNETS pour entreprises. Si vous en connaissez qui cherchent…

  • 8 avril 2005 à 11 h 13 min
    Permalink

    Biker en descente n’est pas forcément synonyme de bourrin 😉 D’ailleurs avec la fatigue de la cote en moins, ça roule meme parfois "plus propre" enfin parfois 😀

  • 8 avril 2005 à 19 h 05 min
    Permalink

    Les "bikers bourrins en descente" dont je parlais c’était nous :-), c’est à dire le groupe qui a fait cette rando, pas celui que tu emmenais. De plus les photos donnent rarement le sentiment de la vitesse (à part celle de Fabien). Quand je me suis fait doubler par Rémy juste avant un virage, là j’ai bien eu le sentiment se SA vitesse !

Commentaires fermés.