Point & Shot

Pierre Jahan en action

Prendre des photos c’est replonger dans l’ambiance, voir ou se voir sous un autre angle… C’est l’art de prolonger le plaisir d’une rando. Pour moi, la photo c’est du Point & Shot et le pourquoi du comment est juste là.


La photo oui mais

Qui dit photo dit s’arrêter, régler, cadrer ; pour des paysages où des groupes à l’arrêt pas de problèmes. Prendre sur le vif, rapidement, choper ces riders fous qui n’aiment pas forcément passer et repasser pour jouer la star, c’est autre chose ;)
Le premier aspect fait plus appel au sens artistique et à la maitrise de la technique photographique. Pour le deuxième, c’est plutôt un concours de tir façon cowboy à dégaine rapide où la qualité dépend surtout de « l’intelligence » de l’appareil.
Reste un mix des 2, précéder le groupe et s’embusquer sur un spot stratégique au risque de descendre un peu esseulé.
Prendre des photos oui mais sans jamais risquer de gacher son plaisir.

Point & Quoi ?

Aujourd’hui déjà, le choix des APN (aka Appareil Photo Numérique) est vaste, du reflex à qualité argentique, à l’appareil à neuneu qui fait tout automatiquement sauf le café. Le Point&Shot c’est pour les neuneus, on le sort, l’allume, clic, c’est dans la boite :P
Le budget limite toujours le choix mais le type de photo aussi … j’avoue que le style neuneu j’aime ça

Un choix mais pas n’importe lequel

Cela reste des critères personnels alors ce ne sont que « my 2 cents ».
– Un appareil le plus petit possible pour le caser sur la poitrine.
– Un zoom optique ou une résolution elevée (5 Mpixels)
. – un zoom est souvent synonyme d’épaisseur supplémentaire.
. – une résolution elevée nécessite une bonne grosse carte mémoire (512 Mo).
– Une electronique efficace
– Temps d’allumage rapide.
– Une bonne qualité d’optique.

Mon choix s’est porté sur le Canon Ixus i5 (alias powerShot SD20), un ultracompact format carte de crédit en plus épais. J’ai eu un penchant pour Canon pour sa qualité photo en genéral et la simplicité de ce modèle.
En moins de 5 secondes l’appareil est sorti et prêt à shooter, cela me permet de m’arrêter et de photographier ceux qui me suivent sans trop en rater.
Globalement je jette plus de photos par erreur de cadrage qu’autre chose (mon coté artistique :P)
Tout petit, tout auto, mais tout de même bien fourni en fonctionnalités manuelles si besoin. Pas de zoom, mais avec 5Mp j’ai de la marge lors de la transformation pour mettre en ligne.

Quelques reviews par ici Digicams [En]

Ce type d’appareil reste limité à ce qu’il est censé faire et je doute qu’il arrive au niveau de qualité de celles de Pierre.
Parmi les limitations « frustrantes » de ces P&S pour notre utilisation VTTesque, pas de réglage de vitesse ou d’ouverture (on peut jouer partiellement sur l’ISO), optique de faible diamètre d’où une piètre qualité en environnement sombre, pas d’autofocus continu.
Pour se donner une idée des rendus, il suffit de parcourir les CR du site
Cela reste un choix personnel, il existe evidemment d’autres marques et modèles chacun ayant ses + et -.

Protéger son APN en VTT

Outre le fait qu’un sac à flotte n’offre pas un accès rapide à l’APN, il n’est pas non plus évident que ce soit le meilleur endroit pour le protéger.
D’expérience, la poitrine attire moins la nature que le reste du corps (sauf pour les adeptes de la glisse ventrale), j’accroche donc ma housse à la sangle de poitrine, de même que la sangle de l’APN. Ceci évite la chute lors des manipulations avec nos gants à coque carbone :D

Avis de recherche : photos de groupes

Lors de nos sorties, certains d’entre nous photographient et rentrent chez eux sans avoir pu partager leur rendus … manque de bol, manque de temps, ces photos ne se publient pas et s’oublient sur un disque dur ou pire disparaissent dans les lymbes numériques.

Joujou de photographe, un lecteur de carte + stockage permet de décharger ces photos avant l’oubli (attention au copyright :P) ou de sauvegarder les notres pour libérer la carte à nouveau. Le tout dès l’arrivée de la rando et sans avoir un PC sous la main. (ex: les X-Drive de Vosonic)

2 pensées sur “Point & Shot

  • 1 mars 2005 à 23 h 14 min
    Permalink

    En gros, c’est ce que l’on appellait y’a 40 ans un INSTAMATIC ??

    Marc

  • 2 mars 2005 à 8 h 33 min
    Permalink

    Heuuu désolé j’ai pas connu 😛

    Gilou

Commentaires fermés.